LinkedIn Link to LinkedIn Twitter Link to Twitter

Optimiser son SEO avec RankBrain - Guide définitif

0 commentaires

Si vous êtes sérieux au sujet du référencement , vous devez optimiser votre site Web pour l’algorithme RankBrain.

Pourquoi?

Google a annoncé que RankBrain est le troisième signal de classement le plus important pour apparaître en 1ere page.

Et cela devient chaque jour plus important. Effectivement le SEO sémantique ne cesse de se développer notamment avec l'arrivée du prochains algorithmes sémantiques extrêmement puissants nommé MUM.

Dans ce guide, vous apprendrez tout ce que vous devez savoir sur l'algorithme RankBrain de Google. Et comment optimiser vos contenus pour RankBrain.

Qu'est ce que fait réellement RankBrain ?

RankBrain est un algorithme d'apprentissage automatique (IA) que Google utilise pour trier les résultats de recherche. Cela aide également Google à traiter et à comprendre les requêtes de recherche.
Comment cet algorithme le fait ? Et bien en analysant si les internautes sont satisfait des résultats de recherche.

En bref, RankBrain modifie l'algorithme tout seul.

Le fonctionnement de RankBrain
Selon le mot-clé, RankBrain augmente ou diminue l'importance des backlinks, la fraîcheur du contenu, la longueur du contenu, l'autorité du domaine, etc.

Dit autrement, il pondère les facteurs de classement en fonction d’une requête. Comme le fesait, historiquement le Learning To Rank, RankBrain est une version que l’on peut qualifier d’améliorer.

Ensuite, il examine comment les chercheurs Google interagissent avec les nouveaux résultats de recherche. Si les utilisateurs aiment mieux le nouvel algorithme, il reste. Sinon, RankBrain annule l'ancien algorithme.

Comment RankBrain mesure la satisfaction des utilisateurs ?

Bien sûr, RankBrain peut essayer de comprendre de nouveaux mots-clés, ou il est aidé par d'autres algorithmes comme hummingbird.

Mais la question plutôt est :
Une fois que RankBrain affiche un ensemble de résultats, comment sait-il s'ils sont réellement bons ?

Eh bien, il observe, de la même manière que l’on fait du A/B testing :

RankBrain, les facteurs de classement relié à l'UX (user experience)

En d'autres termes, RankBrain montre un ensemble de résultats de recherche qu'ils pensent que vous aimerez. Si beaucoup de gens aiment une page particulière dans les résultats, ils donneront à cette page un coup de pouce dans le classement.

Et si vous détestez un contenu ? Ils supprimeront cette page et la remplaceront par une autre page. Et la prochaine fois que quelqu'un recherchera ce mot-clé (ou un terme similaire), il verra ses performances.

Qu'est-ce que RankBrain observe exactement ?

Il porte une attention particulière à la façon dont vous interagissez avec les résultats de recherche . Concrètement, il s'agit de :

  • Taux de clics organique
  • Temps de séjour
  • Taux de rebond
  • Pogo-sticking

Imaginons qu’un internaute recherche de l’aide pour faire du SEO, mais qu’il tombe sur une définition ennuyeuse sur le référencement et qu’il n’est pas satisfait du contenu.

RankBrain évalue le taux de rebond sur les résultats de recherche

Donc, vous retournez en arrière puis sélectionnez un autre contenu. Celui-ci n'est pas beaucoup mieux. Il est plein de conseils génériques.

Alors vous recommencez.

RankBrain évalue le taux de rebond sur les résultats de recherche puis modifie l'algorithme

Puis vous tombez enfin sur un contenu qui va vous aider à approfondir vos connaissances.

Puis, au lieu de cliquer sur "retour", vous passez 5 minutes à lire le contenu, voir à cliquer sur de nouveau liens du même site pour en savoir davantage.

Ce va-et-vient est appelé « Pogo-sticking ». Et c'est quelque chose auquel RankBrain accorde beaucoup d'attention.

Si Google remarque que les gens quittent rapidement une page pour cliquer sur un autre résultat de recherche, cela envoie un message fort à Google : "Cette page est nulle !".

RankBrain modifie le classement des pages si les internautes n'aiment pas le contenu

Et si Google remarque que beaucoup de gens arrêtent de partir et revenir sur un résultat spécifique, ils vont donner un coup de pouce à cette page pour la rendre plus facile à trouver.

RankBrain pondère les facteurs de classement

La majorité des algorithmes de Google ont plusieurs verticales. Et cela n'exclut pas RankBrain.

Effectivement, il ne fait pas qu’analyser la satisfaction des utilisateurs mais ils permet également de pondérer les facteurs de classement comme on à pu brièvement l'évoquer en amont.

RankBrain va aider Google à comprendre chacune des requêtes, c'est la partie où RankBrain détermine une partie de l'intention du chercheur.

RankBrain se demandera essentiellement : "Maintenant que j’ai compris les besoins, quels signaux me conviennent pour afficher les bon résultats ?"

RankBrain pondère les facteurs de classement de Google

Est-ce qu’il y à des mots pertinents à la requête ? Si oui, est-ce que ça compte ?

Par exemple une fiche produit e-commerce, quel plus value donner au niveau du contenu par rapport au autre fiche produit ? Probablement aucun.

Alors, il regarde plutôt la diversité des backlinks, la fraîcheur du contenu, l’engagement, les avis, la proximité locale, etc .

Ici en l'occurrence, il donnera probablement un coefficient plus élevé au backlinks, et au avis. S' il s’agit d’un produit qui peut être trouvé localement, il accordera également une grande importance la dessus.

Comment les référenceurs peuvent-ils optimiser pour RankBrain ?

Faire un contenu pour l'expérience utilisateur.

Cela veut dire :

  • Accrochez le lecteur dès le début du contenu
  • Optimisez sa balise title et meta description pour attirer le lecteur
  • Optimiser l’intention de recherche

Note : n’oubliez pas que lorsque vous optimisez une page pour RankBrain, si vous faites également un excellent contenu, axé sur l’intention de recherche, qui donne envie, vous rendez aussi la page plus facilement partageable ce qui vous permet d’avoir une tonne de backlinks naturel. Il s’agit donc d’une très bonne pratique à adopter dans votre stratégie de référencement et plus largement de marketing de contenu.

Pour ce qui est de quel facteur de classement privilégier en fonction du contexte, il est évidemment trop complexe de vous indiquez quoi faire pour X ou Y situation.

Mais, c'est souvent du bon sens.

Si vous avez fais un contenu il y à quelques années sur "les meilleurs séries Netflix", les internautes ont probablement déjà lue votre contenu, maintenant il veulent découvrir de nouvelle série. Soit vous changez les séries, soit vous en rajoutez, par exemple. Ici donc, je fais référence au facteur sur la "fraicheur du contenu", qui doit avoir un coefficient important pour cette requête sans nul doute.

Optimiser sa balise title

Votre balise title est nulle. Vous savez, celle qui est affichée sur les résultats de recherche.

Bourrés de mots-clés.

Ce n’est pas du SEO.

La présence de mot-clé dans une title n'a aucun facteur de classement.

Mais optimisez sa balise title pour attirer le clic, cela est un facteur de classement.

Optimiser la balise title pour le référencement

Quel est la balise titre idéal à faire ?

Un titre accrocheur certes, mais qui suscite l’émotion chez l’internaute, c’est encore mieux.

Par exemple, voici une balise de titre générique “optimisée pour le référencement” :

Conseils de productivité : comment en faire plus

Pas mal. Mais il manque le "umph" qui pousse les gens à cliquer.

Voici comment vous pourriez transformer cette balise de titre en une centrale émotionnelle :

Écrasez votre liste de tâches avec ces 17 conseils de productivité

Ou mieux encore,

Ecrasez votre liste de tâches : 17 conseils de productivité (& TIPS)

Ou mieux encore,

je vous laisse faire vos suggestions en commentaire.

Le taux de rebonds, vraiment un facteur de classement ?

C’est quoi le taux de rebonds ou “dwell time”? C’est le temps d'attente est le temps qu'un chercheur Google passe sur votre site après avoir cliqué sur votre résultat.

Évidemment, plus quelqu'un passe de temps sur votre page, mieux c'est. Cela indique à Google : "Les gens aiment ce résultat. Rehaussons-le de quelques places ».

Et si quelqu'un rebondit sur votre site au bout de 2 secondes, cela dit à Google : « Ce résultat est nul ! Déplaçons-le de quelques places».

Il est donc logique que RankBrain mesure le temps de séjour et mélange les résultats en fonction de ce signal.

En fait, un employé de Google a récemment déclaré que Google s'appuyait à 100 % sur les signaux hors page (en particulier les backlinks). Même si Google utilise toujours des backlinks, cet employé a souligné que :

Google parle des facteurs de classement que gère RankBrain et nottament une forme de taux de rebonds

C'est-à-dire :

“Google intègre désormais l'apprentissage automatique dans ce processus. Alors, entraînez des modèles sur le moment où quelqu'un clique sur une page et reste sur cette page, quand il revient ou quand il essaie de comprendre exactement cette relation”

Et les données le confirment. Backlinko a analysé un ensemble massif de résultats de recherche Google, et ont trouvé une corrélation entre un classement élevé et un faible taux de rebond :

Comme vous pouvez le lire sur cette infographie, le top 10 à un un taux de rebond beaucoup plus haut (0.5) alors que le top 3 est à 0.4.

Analyse du temps passé sur une page par rapport à sa position sur Google

Alors attention tout de même, causalité ne veut pas toujours dire corrélation, mais Google nous dit qu’il faut y prêter attention, donc il est préférable que nous le fassions.

Comment réduire le taux de rebond ?

Lorsqu'un internaute clique sur votre site à partir de Google, il souhaite obtenir une réponse MAINTENANT à sa question.

En d'autres termes, ils ne veulent pas faire défiler vers le bas pour lire votre contenu.
C'est pourquoi je recommande fortement de supprimer tout ce qui ne sert à rien. Que ce soit textuel ou visuel.

Au final, c'est surtout une question de bon sens.

L'hébergement WordPress pour les sites ambitieux

Vos concurrents utilisent Kinsta. Ne les laissez pas vous devancer.

Découvrez

Vous avez besoin d'aide ?

N'hésitez pas ! Nous sommes experts en création de site et en référencement naturel.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *