LinkedIn Link to LinkedIn Twitter Link to Twitter

L’intention de recherche pour la sémantique

Publié le 08/08/2022 | 0 commentaires

Conception de site webSEOSémantiqueIntention de recherche

Avez vous lu les guidelines de Google EAT ?

Il est fait mention que l’intention de recherche est le critère principal des examinateurs humains.

Voici l’extrait :

« Comprendre la requête est la première étape de l'évaluation de la tâche. Si vous ne comprenez pas la requête ou l'intention de l'utilisateur, effectuez une recherche sur le Web à l'aide du moteur de recherche Google ou d'un dictionnaire ou d'une encyclopédie en ligne. Si vous ne comprenez toujours pas la requête ou l'intention de l'utilisateur, veuillez libérer la tâche. »

Il est clair que Google met vraiment l’accent sur l’intention de recherche pour classer les pages Web.

Une taxonomie pour la recherche

Le concept d'intention de l'utilisateur est très ancien. L'intention de l'utilisateur dans les systèmes de recherche d'informations (SRI) est observée depuis de nombreuses décennies. Il existe également des adaptations précoces dans la recherche sur le Web, comme dans cet article d'Andrei Broder, qui a travaillé chez Altavista.

Une taxonomie d'intention de recherche pour la recherche sémantique chez Google

Trystan Upstill en parle aussi très bien dans sa thèse de 2005.

L'intention de l'utilisateur dans les systèmes de recherche d'informations (SRI) est observée depuis de nombreuses décennies

Les intentions de recherche classiques

Il est bien connu dans le SEO les intentions de recherche classiques telles que :

  • Informationnelle
  • Transactionnelle & Commerciale
  • Navigationnelle
  • Marque
  • Local

Transactionnelle et commerciale peuvent être combinées, car les deux sont similaires en termes d'intention de l'utilisateur.

Google classe les intention en mots-clés dans ses directives d'évaluation EAT telles que :

  • Faire (Do) = transactionnel
  • Connaître (Know) = Informatif
  • Aller (Go) = Navigation

Par exemple, si la requête est transactionnelle, pensez à ajouter le mot “Faire” dans votre balise H1.

En 2015, Google a également introduit une autre classe aux mots-clés connaitre avec connaitre simplement (know simple).

Pour ces requêtes simples, Google met à disposition un panneau de connaissance (Knowledge Graph) pour afficher directement la réponse depuis leurs résultats de recherches :

L'intention de recherche navigationnelle rapide sur Google

L’intention de recherche et le machine learning, une synergie logique

Les systèmes utilisent désormais des algorithmes de machine learning telles que BERT permettant de détecter l’intention de recherche grâce aux verbes.

Effectivement, comme nous l’avons vu précédemment, Google utilise des verbes pour comprendre l’intention. Par exemple, “comment faire une tarte aux pommes".
Mais l’intention de recherche ne se limite pas qu'à quelques verbes pour comprendre l'intention d’un chercheur.

Voici un exemple du blog de Google expliquant BERT et son impact pour l’intention de recherche :
Voici quelques-uns des exemples qui ont montré notre processus d'évaluation qui démontrent la capacité de BERT à comprendre l'intention derrière votre recherche.

Voici une recherche pour "le voyageur brésilien 2019 aux États-Unis a besoin d'un visa". Le mot « à » et sa relation avec les autres mots de la requête sont particulièrement importants pour en comprendre le sens. Il s'agit d'un Brésilien voyageant aux États-Unis, et non l'inverse. Auparavant, nos algorithmes ne comprenaient pas l'importance de cette connexion, et nous avons renvoyé des résultats sur les citoyens américains voyageant au Brésil. Avec BERT, Search est capable de saisir cette nuance et de savoir que le mot très courant "to" compte beaucoup ici, et nous pouvons fournir un résultat beaucoup plus pertinent pour cette requête.

BERT et l'intention de recherche sémantique

C’est pourquoi je vous conseille vivement d’utiliser un outil de référencement sémantique tel que InLinks, car c’est précisément ce qu’il font. Lors d’une analyse de mot-clé, ils vous proposent de trouver l’intention de recherche grâce aux verbes.

Effectivement ils utilisent les verbes dans le contexte du mot clé/ sujet pour vous suggérer des guides.

Décrypter l'intention de recherche grâce aux verbes

Exemple d'une carte mentale pour structurer un site Web avec des intentions de recherche regroupés avec des verbes

L’intention de recherche canonique et dilution du signal de classement

Poussez votre contenu au-dessus du pli pour l'intention de recherche

Poussez votre contenu au-dessus du pli

La dilution du signal de classement peut se produire lorsque deux pages Web se font concurrence pour la même requête canonique et la même intention de recherche canonique avec un contenu similaire et des points communs. Il est donc primordial de créer des pages Web distinctes avec un contenu également distinctif pour des intentions de recherche complètement différentes avec une certaine hiérarchie contextuelle afin d'empêcher la dilution du signal de classement.

C'est pourquoi les liens internes et les connexions thématiques / sont importantes.

Canonical Query est un brevet important. Il permet la « réécriture de requête ».

La réécriture des requêtes est le processus de réécriture des requêtes des utilisateurs pour servir de meilleurs résultats de recherche. Les utilisateurs peuvent utiliser différentes requêtes pour la même intention de recherche, la meilleure version de la requête est la "requête canonique". Et, dans la section de contact initial du contenu, la requête canonique et ses "variantes" doivent être incluses pour un meilleur "Neural Matching".

Par exemple dans Evaluating semantic interpretations of a search query - US Patent: 10,353,964 - il est fait mention que la requête "Combien de temps dure Harry Potter?" est une requête ambiguë.

Pour essayer de comprendre l'intention derrière la requête, Google doit interpréter ce qu'aurait pu vouloir dire la personne qui a saisi cette requête ambiguë et trouver les mots justes.

Selon l'internaute, une interprétation différente pour l'intention de recherche peut s'appliquer.

Par exemple :

Requête originale ambiguë : combien de temps dure Harry Potter ?
Interprétation sémantique : Combien de temps dure le livre Harry Potter ?
Interprétation sémantique : combien de temps dure le film Harry Potter ?
Interprétation sémantique : Quelle est la taille du personnage Harry Potter ?
Interprétation sémantique : Quel âge a le personnage de Harry Potter ?

Couvrir l’intention de recherche dans le bon ordre

Le brevet Query Refinements based on Inferred Intent de Google fonctionne par le biais de groupes de requêtes et de modèles d’intention avec des connexions sémantiques. Vous pouvez en faire l’expérience sur différents niveaux de taxonomie des phrases.

La connexion sémantique pour l'intention de recherche

Le brevet explique les liens appropriés entre les différents « chemins de requête » et les « changements de contexte ».

Extrait d'un brevet de Google sur un algorithme agissant sur l'intention de recherche

us patent : US9582766B2

Les micro intentions de recherche

Les intentions de recherche basiques ne disent finalement pas grand-chose sur le contenu que les utilisateurs souhaitent trouver. C’est pourquoi nous pouvons énumérer des exemples de micro-intentions de recherche car elles sont plus révélateur du besoin des utilisateurs.

Micro-intentions informationnelles :

  • Divertissement
  • Définition
  • Expansionnel : les utilisateurs souhaitent approfondir un sujet dans leurs recherches en ligne. Ils  ont besoin d'un contenu détaillé qui éclaire autant de choses possible. Le contenu doit décrire de manière exhaustive un sujet et répondre à plusieurs questions. Les pages piliers sont une approche judicieuse pour répondre à cette intention de recherche.
  • Habilitation : Les utilisateurs qui souhaitent se donner les moyens de faire quelque chose ont besoin de conseils spécifiques. Le contenu destiné à répondre à cette intention de recherche doit répondre à la question Comment puis-je… ? questions étape par étape.
  • Agrégation/vue d'ensemble : Semblable à l'intention de recherche expansionnelle, l'utilisateur se préoccupe d'obtenir une vue d'ensemble neutre d'un sujet. Cependant, le contenu doit être aussi court et clair que possible (par exemple, sous forme de tableaux, d'infographies...).

Micro-intentions de navigation :

  • Support : L'utilisateur a besoin d'un contenu de service pour l'utilisation d'un produit commandé. Ici, les instructions d'utilisation pour le produit et les FAQ relatives ont un intérêt en tant que contenu.
  • Emplacement : l'utilisateur souhaite trouver un emplacement à proximité ou dans un lieu avec l'intention de le visiter.
  • Site Web : l'utilisateur souhaite accéder à une zone spécifique d'un site Web.

Micro-intentions transactionnelles/commerciales :

  • Comparaison
  • Catégorie / sélection : Avec cette intention de recherche, il y a un intérêt spécifique pour les produits et services. L'utilisateur sait à peu près quelle solution est la bonne pour lui, mais n'est pas encore sûr de la variante d'un service ou d'un groupe de produits qui lui convient. Les pages de catégorie de boutique classiques ou les pages de présentation des services sont idéales pour cette intention de recherche. Les produits et/ou services doivent faire l'objet d'un contenu principal (MC), éventuellement accompagné d'informations pour simplifier la décision d'une variante.
  • Service / Produit : L'utilisateur sait à peu près exactement ce qu'il veut ou quelle solution lui convient. Il est sur le point de faire une demande/commande et souhaite en savoir plus sur les propriétés, le prix, la livraison, les frais de livraison, les garanties… en détail. Les pages de détail du service et les pages de détail du produit sont logiques pour répondre à cette intention de recherche.
  • Marque : En plus de la marque d'intention de recherche classique, une autre micro intention peut être mentionnée. Cela peut être le besoin de l'utilisateur d'en savoir plus sur la marque ou sur le fournisseur afin d'établir la confiance. Les types de contenu typiques ici sont les témoignages clients.

L’intention de recherche reflète le format de contenu

Les différents formats de contenu pour l'intention de recherche
Le moteur de recherche sémantique organise les éléments sur le Web en fonction de leurs types, attributs et significations. Une structure Web organisée nécessite également certains types de format de contenu liés à certains types d'entités et à leurs types de requêtes.

Par exemple, un certain type de contenu avec un certain type de mots. Tels que "meilleur", "plus rapide", "moins cher", "plus frais", etc.

Résumé

Les formats de contenu doivent être utilisés plusieurs fois pour un type de contenu. Car il n’est pas dit qu’une requête sur le moteur de recherche ne désigne qu’une seule intention de recherche.

Ainsi, des effets de synergie peuvent être utilisés et les différentes préférences des utilisateurs seront prises en compte. Ainsi, vous devriez viser un mot clé principal et placer les verbes adéquats dans vos balises titres secondaires car ce sont d'autres intentions de recherche.

Cela peut être pensé comme un tunnel de conversion car certains types et formats de contenu fonctionnent différemment à différentes étapes du parcours client.

Aussi, les habitudes de consommation diffèrent selon les industries, les groupes cibles, les personas et le contexte.

Auteur

Stan De Jesus Oliveira
Propriétaire et fondateur de createur2site

Stan De Jesus Oliveira est le propriétaire de createur2site, il accompagne les entreprises dans leur création de site web, le Web Design et le référencement naturel SEO.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.