LinkedIn Link to LinkedIn Twitter Link to Twitter

Comment créer la balise title parfaite pour son SEO

0 commentaires

Une balise titre est un élément HTML utilisé pour spécifier le titre d’une page web. Voici à quoi ressemble le code HTML :

<title>Le guide ultime sur la balise title</title>

Son but est de décrire aux moteurs de recherche et aux visiteurs le sujet de la page :

L'affichage de la balise title sur les navigateurs

Mais ce n’est pas tout, la balise title permet également l’affichage d’un titre dans les résultats de recherche :

L'affichage de la balise titre sur les résultats de recherche GoogleEt enfin, elle est aussi utilisée pour les partages sur les réseaux sociaux :

La balise title sur les réseaux sociaux

C’est pourquoi il est essentiel d’optimiser votre titre afin que les internautes aient envie de cliquer sur votre site web.

Différence entre balise title et la balise H1

La balise title et la balise H1 sont complètement différentes.

Parfois, les gens disent (et j’en fais partie) balise titre H1 parce que les balises H1, H2, H3 sont les grands titres d’une page. Mais la balise title est <title> et la balise H1 est <H1>.

Si parfois les débutants les confondent, c’est aussi dû au fait que la plupart utilisent à l’identique le même contenu texte entre la balise H1 et la balise title.

Si cette pratique est très répandue, vous ne devez absolument pas le faire.

Normalement, une balise H1 doit contenir votre mot-clé, et est globalement optimisée pour le référencement.

Imaginez, la balise H1 de ma page d’accueil est celle-ci « Créateur de site internet moderne et innovant ». Avez-vous envie d’avoir une balise title pour même nom ? Personnellement non.

Je préfère nettement « Créateur de site internet moderne | UI / UX Design - SEO - Data ». Accrocheur, pique la curiosité, beaucoup plus joli.

De plus, en indiquant une variante au titre de la page (H1), vous évitez la redondance et attirez davantage le lecteur à poursuivre sa lecture.

La balise title aide t-elle au référencement ?

Détruisons le mythe tout de suite : l’ajout du mot-clé cible sur votre balise title n’a ABSOLUMENT aucun poids pour optimiser son référencement naturel.

Maintenant que c’est fait, sachez qu’en réalité la balise title a effectivement un facteur de classement, indirect, et ce n’est certainement pas ce que vous pensez.

Grace à l’algorithme du learning to rank, Google cherchera à décider qu’une page est plus pertinente qu’une autre en fonction du CTR dans les résultats de recherche. C’est-à-dire que si votre titre est plus attrayant que ceux des autres, et ainsi plus cliqué, Google envisagera de vous placer au dessus de vos concurrents.
Ceci étant, c’est à prendre en considération uniquement dans le cas où vous êtes au minimum dixième de la première position de la SERP. .

Le CTR est le nombre de clics en pourcentage par rapport au nombre d’impressions. Un CTR de 1 % est égal à 1 clic toutes les 100 impressions. Une impression est un affichage.

Comment optimiser sa balise title ?

Maintenant que vous savez que votre balise title doit être attrayante, et pour l’utilisateur et pour Google, passons à l’optimisation de celle-ci.

Pour commencer, en moyenne ne dépassez pas 55 caractères (Google calcule en termes de pixels, c’est-à-dire 600) sinon votre texte sera tronqué :

Balise titre tronqué sur la SERP car trop longueN’écrivez pas non plus une balise title qu’avec des majuscules. Cela attirera l'attention. Et pas pour les bonnes raisons. Cela vaut aussi pour les emojis.

En général, utilisez le mot-clé principal cible, l’internaute sera plus enclin à cliquer si vous parlez de la même chose. En revanche, étant donné que ça n’a aucun poids en facteur de classement, si pour x ou y raison vous pensez qu’il est préférable de changer légèrement la formulation, faites-le.

Ce que je vais dire rejoint le point précédent : l’idéal pour vous distinguer est de ne pas faire comme vos concurrents.

Exemple d'une SERP avec des balises titres mauvaisesC’est ancré dans la tête, peut-être que ça marchait en 2004. Aujourd’hui c’est totalement absurde.
Sachez que pour donner cet exemple, je n’ai essayé qu’une seule requête sur Google. C’est très répandu, alors profitez-en !

La balise title de l’encadré vert n’est pas parfait, mais au moins il sera plus considéré pour un internaute. Imaginez un visiteur regardant cette SERP. Soit il clique sur le premier lien soit il clique sur l’encadré vert.

On peut aussi analyser la SERP plus finement. Le mot-clé est une requête large. Un internaute peut chercher autre chose que la définition comme pour savoir « comment faire du inbound marketing ».

D’ailleurs, un internaute recherche souvent des choses sans savoir ce qu’il veut, ne sait pas forcément formuler sa requête, compte sur Google pour l’aider. Il peut aussi chercher à se renseigner davantage après avoir pris connaissance de la définition. Entre autres choses qui lui passent par la tête.

Il suffit de lire les « Autres questions posées » (PAA) pour voir les différentes intentions de recherche. En l’occurrence :

  • Comment faire du inbound marketing ?
  • Quelles sont les techniques les plus efficaces en inbound marketing ?
  • ...

Proposer un guide ultime est donc très pertinent.

1. Jouer sur les émotions

C’est connu qu’en marketing jouer sur les émotions est très puissant. Mais puisqu’un exemple vaut mieux que mille mots, prenons l’exemple « SEO Tips », (je prends la SERP anglophone parce qu’elle est exceptionnelle) :

Exemple d'une SERP avec des balises titres réussisÇa donne envie de cliquer non ? Ils jouent avec vos émotions. Ça marche bien.

Vous pouvez aussi penser psychologie. Quels sont les points faibles des personnes qui recherchent cette requête ? En l’occurrence cela semble être le genre de requête que les référenceurs SEO intermédiaires recherchent puisque des termes comme « actionable » « small businesses » ressortent. Une partie des chercheurs veut probablement voir des astuces qui peuvent être facilement mises en œuvre et sans trop de difficultés.

Et puis, proposez une offre unique, encore une fois. Tout le monde ici se distingue, alors l’internaute pourrait probablement ouvrir tous les liens dans un nouvel onglet.

2. Utiliser la curiosité

À ne pas confondre avec « clickbait », sinon Google vous fera comprendre que ce n’est pas bien. Mais si vous piquez la curiosité, sans trop en faire, puis que vous y répondez, il n’y a aucun mal.

Cela pourrait donner quelque chose comme ça : « 10 Quick Win SEO for 2022 (That Your Concurrent Use) ».
Bon, on est d’accord qu’en anglais c’est plus facile d’être accrocheur. Mais plus c’est difficile mieux c’est non ?

Mais… Soyez souple, en France nous ne réagissons pas de la même manière. Alors ne faites pas des titres trop accrocheurs. Essayez de viser un juste milieu. Tout de même à choisir, il vaut mieux appeler le clic de l’internaute qu’utiliser des titles de type « comment optimiser sa balise title ? - SEO ». Ça ne donne franchement pas envie.

Note : la curiosité rime avec parcimonie, si vous le faites tout le temps ça n’aura plus du tout le même impact.

3. Ajouter des crochets, des parenthèses, des tirets...

Personne n’a envie de voir des phrases simples et longues. Aérez votre phrase permettra au chercheur d’avoir une meilleure expérience utilisateur. D’ailleurs, cela me fait penser à BERT et à son modèle de compréhension du langage…

Les internautes lisent vos phrases mais se concentrent sur des choses spécifiques. Aidez-les à se concentrer sur les bonnes choses.

Voici une image tirée de backlinko. Après l’ajout des parenthèses ils ont obtenu 128 % de trafic organique supplémentaire.

Optimiser sa balise titre pour le référencement (SEO)De base, ce n’était pas mauvais, il y avait des majuscules pour améliorer la visibilité, des « : » pour faire respirer la phrase. Ils se sont perfectionnés.

Une bonne balise title ne vous prendra généralement pas plus de dix minutes, et peut pourtant vous apporter une différence significative.

Google peut réécrire votre balise title

Plus couramment ce sont les meta description qui sont réécrites par Google. Mais cela arrive aussi fréquemment pour les titres.

Il peut y avoir différentes raisons pour lesquelles Google agit ainsi, mais s’il le fait c’est pour une bonne raison.

Google pense que votre balise title peut être meilleure pour une requête

En fonction d’une requête, Google peut décider d’afficher une balise title différente en fonction de la précision de celle-ci.

Imaginons quelque chose comme ça pour une balise title « Comment nettoyer ses chaussures » et que vous expliquez comment brosser la chaussure. Si l’internaute n’utilise pas le mot-clé nettoyer mais brosser, Google peut choisir d’afficher une balise title comme « Comment brosser ses chaussures ». L’utilisateur sera plus enclin à cliquer.

Mais ce n’est pas toujours très pertinent en réalité, et vous allez parfois vous casser les dents. Les recherches de marque, d’entité, sont un exemple qui concerne tout le monde.

Voici la balise title originale de shopify :
La balise title originale de shopify sur Google
En recherchant seulement shopify, voici ce que Google détermine comme pertinent :
La balise title de shopify est réécrite en recherche de marque sur Google
Oui c’est peut-être suffisant, mais permettez-moi d’être mitigé quant à l’intérêt de cette réécriture.

Votre balise title est nulle

Voici ce que dit Gary IIllyes de chez Google :

« Nous ne cesserons jamais de réécrire des titres. Nous avons vu tellement de sites dont le titre est vraiment nul. Beaucoup de sites n'ont pas de titre ; beaucoup de sites ont un titre disant "Top Page". En fait, Google réécrit presque toujours les titres. Nous ne pourrions pas fournir de résultats utiles à nos utilisateurs si nous quittions la réécriture des titres. Les expériences nous ont montré que les utilisateurs préféraient les titres réécrits. Donc, nous allons continuer à écrire des titres. »

Effectivement, comme nous avons pu voir au début, les balises titles des SERP sont vraiment mauvaises. Et cela fait croire aux autres qu’elles doivent être faites de la même manière, ce qui entraîne un cercle vicieux de balises titles qui ne ressemblent à rien, qui sont bourrées de mots-clés et qui ne donnent pas envie.

Empêcher la réécriture de la balise title

Il n’y a pas grand chose à faire pour empêcher la réécriture de la balise title. Google est l’unique juge. Cependant, le meilleur conseil que je puisse vous donner c’est de donner envie. Si vos présomptions sont bonnes, et que donc votre balise title donne envie, les utilisateurs cliqueront dessus. Si votre résultat de recherche est beaucoup cliqué, Google ne trouvera aucune raison de la réécrire.

Si cet article vous a plu et appris des choses, n’hésitez pas à le partager !

L'hébergement WordPress pour les sites ambitieux

Vos concurrents utilisent Kinsta. Ne les laissez pas vous devancer.

Découvrez

Vous avez besoin d'aide ?

N'hésitez pas ! Nous sommes experts en création de site et en référencement naturel.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *