LinkedIn Link to LinkedIn Twitter Link to Twitter

Rédaction SEO : 15 critères pour optimiser ses articles

0 commentaires

Le succès de Google est d’afficher des résultats pertinents lorsque vous lui suggérer une requête. Vous savez ce qui en découle ? Le contenu est roi, vous devez proposer le meilleur contenu pour les internautes, car au final plaire aux internautes c’est plaire à Google. Mais attention, il ne faut pas se contenter de créer un bon contenu, il faut égalemen optimiser votre contenu SEO.

Qu'est ce qu'une rédaction optimisée SEO ?

La rédaction optimisée SEO permet de classer l’article dans les résultats de recherche comme celui de Google, permettant ainsi de générer du trafic pour un ou plusieurs mots-clés.

Cela passe par plusieurs critères comme une création bien pensée et bien architecturée et à l’utilisation d’outils, que ce soit en amont ou en aval. Cependant, n’allez pas croire que la rédaction doit être seulement construite pour faire les beaux yeux à Google, l’article doit être parfaitement cohérent aux yeux des internautes et naturel.

Comment rédiger un article optimisé SEO ?

La rédaction SEO consiste à analyser et à intégrer le référencement avant même que le contenu ne soit créé, sinon ça ne sert à rien. Ou alors vous ne faites pas des articles pour qu’ils soient classés.

Vous devez d’abord analyser les mots-clés que vous souhaiteriez ciblez pour ne pas écrire un contenu que personne ne recherche. Vous devez ensuite analyser vos concurrents et définir l’intention de recherche pour ne pas écrire un article que personne ne veut lire.

Ensuite, vous devez écrire en conséquence.

Voici la liste étape par étape pour rédiger un article parfaitement optimisé pour le SEO :

  1. Analyse de mots-clés / analyse concurrentielle
  2. Comprendre l’intention de recherche→ Analyser les résultats de recherche
  3. Définir vos meta title et meta description
  4. Structurer vos articles avec les mots-clés dans les balises H1,H2,H3..
  5. Écrire votre contenu en pensant maillage interne
  6. Ajouter des images, vidéos, pdf

1. Choisir un mot-clé et s'y tenir

Lorsque vous rédigez un article optimisé SEO, il est important de choisir le mot-clé que vous ciblez et de vous y tenir. Cependant, il est important d’analyser un mot-clé et de ne pas en suivre un au hasard.

Ce n’est pas parce qu’un mot-clé que vous tapez sur Google vous affiche des résultats correspondant à votre requête que ce mot-clé est recherché. En fait, si vous n’ analysez pas le potentiel de volume d’un mot-clé que vous avez choisi il est fort probable que vous écriviez du contenu pour personne.

2. Bien choisir son mot-clé

Pour trouver le bon mot-clé, il est indispensable d’analyser en profondeur les différents volumes de recherche par rapport à la concurrence. Si le mot-clé est beaucoup recherché mais que votre site ne fait pas autorité sur Google, il est inutile d’essayer de se placer sur un mot-clé concurrentiel puisque vous ne pourrez pas passer au dessus de vos concurrents.

Vous avez 2 superbes outils pour consulter ces métriques :

Semrush keyword overview, l’outil d’analyse de mots-clés de SemRush :

L'analyse de mot-clé pour la rédaction optimisé SEO

SemRush est sûrement le meilleur outil pour analyser un mot-clé et trouver les bons avec en plus ces idées de mots-clés, questions, tendance etc. Cependant vous devrez créer un compte SemRush et le nombre de recherches sera limité si vous ne passez pas sur un forfait payant.

Sinon l’alternative moins puissante mais moins contraignante est Ubersuggest. L’outil propose également une version payante mais il n’y a pas besoin d’inscription et vous pourrez rapidement vous apercevoir si votre mot-clé a un bon potentiel :

L'analyse de mot-clé pour la rédaction optimisé SEO avec l'outil ubersuggest

3. Rédiger avec des outils SEO

Entrons dans le vif du sujet. le plus alléchant est sans doute l’utilisation d’outils pour accroître la pertinence de vos contenus car ils sont très intéressants. L’intérêt de ces outils en général est d’ajouter des mots-clés synonymes de votre mot-clé de départ permettant d’accroître vos chances de classement. Cela évite également la redondance et enrichit votre texte sémantiquement, ce qu’apprécie beaucoup Google. Je vais vous présenter SEOQuantum idéal pour la rédaction d’articles et très facile à prendre en main. L’outil est principalement gratuit, nous n’entrerons pas en profondeur dans sa version payante.

SEOQuantum

SEOQuantum est un outil dédié à la rédaction. Il regorge de fonctionnalités très intéressantes comme celles-ci :

  • Compréhension de l’intention de recherche « basique »
  • Les mots-clés à inclure dans la title et la balise H1
  • La structure du contenu complète en suggérant même vos autres balises titres
  • Les tops mots-clés à inclure dans la page
  • Les questions que se posent les internautes pour votre mot-clé.
  • La taille moyenne de la longueur des contenus pour la requête.
  • Des verbes, des entités à reprendre dans votre texte

ces données sont à prendre en compte avant même de créer les premiers mots de vos articles.

Optimiser son contenu pour le référencement avec SEOQuantum

L’outil propose également des idées d’articles proches sémantiquement pour améliorer la pertinence de vos articles entre eux en offrant même la visualisation d’un cocon sémantique par ordre de priorité exportable en mindmap :

Optimiser son contenu sémantiquement pour le référencement avec SEOQuantum

Puis en dessous, il donne plus d’informations pour ces idées d’articles :

Idées d'articles pour optimiser la rédaction d'article optimisé SEO

Note : Vous le verrez à la suite de cet article, mais le fait d’avoir des articles proches sémantiquement est parfait pour optimiser votre contenu.

L’outil propose également de suggérer des mots-clés et bien d’autres choses en insérant directement son URL ou son contenu (à l’instar de 1.fr), idéal pour optimiser à nouveau votre contenu après l’avoir rédigé.

Il propose aussi une analyse de concurrence montrant l’architecture des balises titres de la première SERP, le nombre de mots spécifiques à chacun, les sujets globaux, un score et plein d’autres choses. Et ce n’est pas tout, il propose également un crawler ainsi que « créer une stratégie de mots-clés ». En bref, l’outil est très complet et très bon pour optimiser votre contenu et bien rédiger vos articles optimisés SEO dès le départ.

Pour optimiser vos processus, je vous conseille vivement d'aller consulter l'article sur la génération de contenu avec l'intelligence artificielle pour votre référencement.

4. Concrètement, comment utiliser SEOQuantum pour sa rédaction ?

Lorsque vous analysez un mot-clé, récupérez toutes ses suggestions et placer-les dans votre document texte !

  • Placer les suggestions de meta titre et meta description
  • L’architecture complète des balises titres (que vous pourrez peaufiner plus tard)
  • Les idées de contenu + entités à évoquer
  • Intégrer les questions (puis répondez-y lors de la rédaction)
  • Et bien d’autres choses

Vous pouvez ensuite garder l’outil du coin de l’ œil, ainsi lorsque vous rédigerez vous pourrez par exemple placer les verbes différents de ceux qu’il propose. Vous pouvez aussi vérifier votre article final en le plaçant dans l’outil d’analyse de contenu.

5. Comprendre l'intention de recherche

Optimiser l’intention de recherche est probablement l’un des plus grands facteurs de réussite pour classer vos pages.

L’intention de recherche correspond à ce que l’internaute souhaite retrouver après une recherche sur Google. Par exemple s’il recherche « outil SEO », l’intention de recherche est sûrement de catégorie « informationnelle », il s’attend donc à voir un article décrivant les meilleurs outils SEO.

L’intention de recherche est souvent naturelle mais ce n’est pas toujours le cas. Parfois les internautes ne savent pas vraiment ce qu’ils recherchent et il est impératif de vérifier les premières pages des résultats de recherche pour déterminer l’intention de recherche.

Si vos concurrents formulent tous leurs articles comme ceci : « Les meilleurs outils SEO » (purement hypothétique), vous ne devriez pas proposer un article avec un angle différent. Google a décrit l’intention de recherche comme une liste d'outils et si vous ne répondez pas à l’intention de recherche comme en écrivant un article « Conseils & Astuces d’outils SEO », vous n’aurez aucun potentiel de classement sur le moteur de recherche.

Note : En utilisant SEOQuantum, vous aurez moins de chance de tomber dans le panneau en utilisant directement le bon format, type et angle pour un contenu optimisé SEO.

Optimiser votre contenu pour la SERP : featured snippet

Nous avons déjà parlé du People Aslo Ask, les « questions fréquemment posées », cependant vous pouvez multiplier vos chances de visibilité en prenant en compte les autres types de featured snippet (extraits en vedette) pour augmenter votre taux de clics vers votre article. Il est aussi important de prendre en compte le fait que si votre article est bien positionné, votre site sera plus attrayant que celui de vos concurrents en n’étant pas un simple lien.

La différence de visibilité entre un extrait de vedette sur Google et sans

Concrètement, utilisez des listes à puces, des tableaux, des paragraphes, des liens complémentaires, des carrousels pour vos produits et répondez aux questions que recherchent les internautes.

Les différents affichages de rich snippets

7. Respecter les balises titres H1, H2... H6

Les balises titres H(n) comme <h1>, <h2>, <h6> sont là pour hiérarchiser votre contenu, et Google les prend en compte pour savoir si votre contenu est justement hiérarchisé et logique. Ce qui augmente donc le référencement.

La balise titre H1 est la plus importante, profitez-en pour y placer votre ou vos mots-clés ciblés. En tout cas n’exagérez pas, Google détecte lorsque vous placez vos mots-clés partout sur tous vos titres. Vous pouvez l’optimiser mais faites en sorte que ça reste un minimum naturel. L’idéal étant de placer les co-occurrences sur les balises secondaires.

Voici un exemple d’architecture de balise titre :

H1 : Votre mot-clé + accroche (n'en utilisez qu'un).
… contenu ...
H2 : Explication d’une particularité principale du mot-clé
… contenu ...
H3 : Sous-explication qui reprend H2 avec une particularité spécifique
… contenu ...
H3 : Une autre sous-explication qui dépend toujours de H2 mais avec une autre particularité spécifique
… contenu ...
H4 : Sous-explication de la sous explication du dernier H3
… contenu ...
H2 : Explication d’une autre particularité principale
etc.

N’écrivez pas de longs blocs de texte qui ne donnent pas envie d’être lus. Les balises titres permettent de segmenter votre contenu mais permettent aussi d’améliorer l’expérience utilisateur. N’hésitez donc pas à utiliser des titres assez souvent. Il vaut mieux en utiliser trop que pas assez.

8. Proposer un contenu épique

Lorsque vous écrivez un contenu pour un mot-clé, il est impératif d’essayer de produire le meilleur contenu. Il n’y a aucun intérêt à créer un article aussi bien que ceux déjà existants, ou un peu moins bien, que ce soit pour les internautes ou pour Google.

Donc, créez les meilleurs articles possibles avec un contenu épique. N’hésitez pas à faire des guides complets en comblant les lacunes entre vos concurrents puis ajoutez-y des astuces supplémentaires (de votre propre expérience par exemple).

9. Longueur du contenu

La longueur du contenu ne met jamais d’accord tout le monde. Certains disent qu’il faut un contenu de 5000 mots, d’autres de 2300 etc.

En réalité, la taille du contenu doit uniquement dépendre de l’intention de recherche. Si votre requête ciblée est « guide complet », évidemment produisez un contenu long. Si c’est une information rapide comme « président de la République », produisez un contenu court en présentant tous les derniers présidents de la République (moins de 300 mots).

Vous pouvez par exemple utiliser SEOQuantum pour voir le nombre de mots de chaque contenu sur la première SERP, ainsi vous obtiendrez la bonne valeur de longueur de contenu que vous devez produire.

De manière générale, privilégiez au minimum un contenu de 1250 mots pour des articles de blog. Sinon, si vous n’êtes pas sûr, un bon indicateur pour savoir si vous avez trop de mots est lorsque vous écrivez des phrases sans intérêt.

10. Duplicate content

Si vous reprenez trop d’idées, de phrases de vos concurrents, Google décrira le premier contenu comme contenu originel. Ce qui veut dire que vous n’aurez probablement aucune chance d’être placé sur les résultats de recherche. Techniquement, le duplicate content est pris en compte dès le crawl, donc vous ne serez même pas indexé sur le moteur de recherche. Donc, proposez quelque chose d’unique, vous pouvez reprendre des idées mais les idées seulement.

11. Le maillage interne : les liens

Un lien interne est tout simplement un lien (href) qui lie une autre page de votre site.

Lorsque vous construisez votre contenu, vous devez prendre en compte les articles ou pages créés de votre site. Si vous souhaitez avoir les bonnes grâces de Google, il est important de lui montrer que vous faites autorité dans le domaine. En plaçant des liens internes dans votre contenu qui reprennent la même thématique que ce dernier, vous augmentez votre pertinence aux yeux de Google et l’expérience utilisateur. Par exemple, j’ai un article qui parle de la rédaction SEO : à l’intérieur de l’article je place un lien interne de mon guide complet pour analyser un mot-clé lorsque je survole l’analyse de mots-clés.

Si vous souhaitez aller plus loin, lisez notre article sur l'optimisation du maillage interne.

12. Les images & vidéos

Lorsque vous rédigez votre article SEO, il est important d’y inclure des images et des vidéos (à vous) pour améliorer la pertinence de votre contenu mais aussi pour l’utilisateur et l’intention de recherche.

Par exemple, si vous souhaitez vous classer sur un mot-clé tel que « plus belle robe », vous allez probablement créer un article avec les meilleures robes, et l’intention de recherche est de voir des images. Mais au final, presque toutes les requêtes possèdent plus ou moins une intention de recherche d’image et vidéo.

13. Balise alt, titles, description

Pour optimiser le SEO de vos images, il est important d’y inclure une balise alt, title, légende et description.

Si vous utilisez WordPress, il vous suffit de vous rendre dans « Média », puis de sélectionner votre image. Vous aurez ensuite tous les paramètres SEO de votre image en question :

Optimiser les images de ses articles pour le référencement

14. Titre et meta description

Pour terminer, il est important d’inclure un titre et une meta description pour chacun de vos articles. En règle générale, le titre est repris du H1, voire identique. Ne faites surtout pas ça. Écrivez un titre qui attire le clic.

La meta description quant à elle doit décrire brièvement votre article. Placez votre mot-clé principal permettra d’être affiché en gras sur les résultats de recherche.

Si vous avez créé votre site avec WordPress, il suffit d’installer un plugin comme Yoast SEO. Ensuite, rendez-vous dans votre page puis allez dans modifier. Vous n’avez plus qu’à vous rendre dans les paramètres Yoast et y ajouter votre titre et meta description :

Créer de bon titre et méta description lors de la rédaction de ses articles SEO

Note : dire titre ou meta titre est bon. On dit « méta titre » pour simplifier la compréhension mais c’est comme dire qu’on mange un grec pour un kebab ou manger une chocolatine alors que c’est pain au chocolat.

15. Le slug, l’URL de l’article

Petit mot de la fin : il est important de donner une URL courte pour vos articles. De manière générale reprendre uniquement le mot-clé principal ciblé est largement suffisant pour le nom de votre URL, exemple : /redaction-seo/ .

  • Reprendre le mot-clé principal ciblé
  • Minuscules et sans accent
  • Utiliser le caractère « - » comme séparateur
  • Pas de chiffre / date
  • URL courte !

Résumé sur la rédaction SEO :

Maintenant que vous connaissez toutes les bonnes pratiques en référencement naturel, il ne vous manque plus qu’à rédiger un article « normalement » en prenant en compte tous ces paramètres ! Lorsque vous rédigez un texte SEO, il vaut mieux y inclure directement dans votre texte sur word par exemple, le titre, meta description, le maillage interne avec le détail précis des URL qui devront être liées, etc. Organisez-vous.

L'hébergement WordPress pour les sites ambitieux

Vos concurrents utilisent Kinsta. Ne les laissez pas vous devancer.

Découvrez

Vous avez besoin d'aide ?

N'hésitez pas ! Nous sommes experts en création de site et en référencement naturel.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *