LinkedIn Link to LinkedIn Twitter Link to Twitter

Guide complet sur les données structurées pour le référencement (SEO)

0 commentaires

L’ajout de données structurées (schema markup en anglais) est toujours mentionné dans les leviers d’optimisation SEO Technique. En revanche, brisons le mythe tout de suite, ajouter des balises de schema, ou ajouter des listes à puces afin d’obtenir des extraits enrichis n’est pas un facteur de classement. Du moins, il n’est pas un facteur direct. C’est une optimisation comme l’est une cerise sur un gâteau. Il n’y a que peu d’intérêt si vous n’êtes pas déjà positionné en première page.

C’est quoi un extrait enrichi (rich snippets) ?

Un extrait enrichi, appelé aussi extrait en vedette, ou rich snippets en anglais, est une apparition sur les résultats de recherche qui ne ressemble pas à un simple lien bleu.

Exemple de rich snippets

Il permet de décrire rapidement une page, plus visuellement, avec plus de précisions. C’est pourquoi, lorsqu’un extrait en vedette apparaît, la meta description, elle, disparaît.

Mais il peut y avoir d’autres types d’extraits comme les PAA (People Also Ask) ou « Autres questions posées » en français.

Parfois appelés aussi résultats enrichis, il est difficile de faire la distinction. D’autant plus que l’on utilise généralement les termes anglophones qui ont eux aussi plusieurs synonymes.

Ainsi, voici des précisions, mais à prendre avec des pincettes :

  • Extraits enrichis : résultats de recherche réguliers avec des informations supplémentaires affichées à côté du titre, de l'extrait de code descriptif et de l'URL.
  • Résultats enrichis : tout type de résultat de recherche visuellement amélioré avec des informations extraites de données structurées pertinentes. Les extraits enrichis sont un type de résultat enrichi.
  • Fonctionnalités SERP. Tout ce qui n'est pas un résultat de recherche traditionnel "lien bleu". Les extraits de code , les annonces PPC, les boîtes de tweet et les panneaux de connaissances sont tous des types de fonctionnalités SERP.

Sinon, disons simplement que l’on fait des rich snippets.

 

Les différentes apparitions de résultats enrichis

Voici les principaux affichages possibles de «fonctionnalités SERP » :

Les différents affichages de rich snippets possible

Voici les principaux affichages d’extraits enrichis :

Extraits enrichis : Avis

Extraits enrichis : album

Extraits enrichis : prix

Et… Plein d’autres. En fait, il en existe énormément. Mais les principaux sont ceux-ci :

  • Musique.
  • Commentaires.
  • Événements.
  • Recettes.
  • Marquage du produit.

Dit autrement, sans données structurées, Google et les autres moteurs de recherche ont du mal à comprendre :

  • Combien de temps dure la recette
  • Quelles images sont de la recette elle-même
  • La liste des ingrédients

Cela permet à l’internaute de mieux déterminer le résultat qui l’intéresse. Imaginez, s’il cherche à faire un gâteau au chocolat rapidement, il regarde la recette la mieux notée, et celle qui est la plus rapide à faire.

Mais il existe également des affichages optimisés sans avoir à préciser des balises schema, c’est-à-dire des extraits « naturels », comme :

  • Les différentes listes à puces
  • Image / vidéo

Extraits enrichis : listes à puces

Ainsi, placer ce genre d’éléments sur vos contenus est très pertinent.

C’est quoi le balisage de données structurées ? (schema markup)

Les données structurées, en anglais schema markup, permettent de spécifier clairement à Google qu’il pourrait utiliser des extraits en vedette.

Par exemple : « Il faudra 20 minutes pour faire les crêpes. Mieux encore, ce sont des crêpes hypocaloriques, environ 80 calories par portion. »

Plutôt que Google essaie d’extraire ces informations pour aider l’internaute dans ses recherches, vous pouvez simplement spécifier ce bout de code (simplifier) dans votre page :

temps de cuisson : 20 minutes
calories : 80

Plus spécifiquement, voici à quoi ressemble le code de balisage :

<script type="application/ld+json">
{
"@context": "https://schema.org",
"@type": "WebPage",
"breadcrumb": "Books > Literature & Fiction > Classics",
"mainEntity":{
"@type": "Book",
"author": "/author/jd_salinger.html",
"bookFormat": "https://schema.org/Paperback",
"datePublished": "1991-05-01",
"image": "catcher-in-the-rye-book-cover.jpg",
"inLanguage": "English",
"isbn": "0316769487",
"name": "The Catcher in the Rye",
"numberOfPages": "224",
"offers": {
"@type": "Offer",
"availability": "https://schema.org/InStock",
"price": "6.99",
"priceCurrency": "USD"
},
"publisher": "Little, Brown, and Company",
"aggregateRating": {
"@type": "AggregateRating",
"ratingValue": "4",
"reviewCount": "3077"
},
"review": [
{
"@type": "Review",
"author": "John Doe",
"datePublished": "2006-05-04",
"name": "A masterpiece of literature",
"reviewBody": "I really enjoyed this book. It captures the essential challenge people face as they try make sense of their lives and grow to adulthood.",
"reviewRating": {
"@type": "Rating",
"ratingValue": "5"
}
},
{
"@type": "Review",
"author": "Bob Smith",
"datePublished": "2006-06-15",
"name": "A good read.",
"reviewBody": "Catcher in the Rye is a fun book. It's a good book to read.",
"reviewRating": "4"
}
]
}
}
</script>

Vous pourrez retrouver toutes les différentes balises de schema sur le site de schema.org

Shema markup, une optimisation SEO ?

Comme vu en début d’article, l’ajout de données structurées n’est pas un facteur de classement, d’ailleurs John Mueller l’a confirmé.

En revanche, cela aide à la visibilité de vos articles / pages, vous permettant d’obtenir plus de visites organiques.

De plus, si grâce à l’ajout de données structurées, les utilisateurs cliquent davantage sur vos pages dans les SERP, cela actionnera un facteur de classement (indirect) dû au Learning to Rank. Le Learning to Rank améliore vos classements en fonction du nombre de clics que vous obtenez par rapport à vos concurrents sur les résultats de recherche.

Pour résumer, si vous apparaissez dans les premières pages de Google, l’ajout de données structurées pourrait améliorer vos facteurs de classement, vous faire obtenir plus de clics, et donc plus de visites organiques.

Note : si vous n’êtes pas dans la première page mais que vous optimisez votre site pour les PAA, Autres Question Posées, vous pourriez obtenir du trafic organique sans avoir à vous battre contre vos concurrents.

 

Comment avoir des données d’extraits enrichis ?

Maintenant que nous avons vu la théorie, place à la pratique. Mais avant de commencer sur les techniques actionnables pour votre site, voyons ensemble les extraits enrichis qui vous conviendront.

1. Choisir ses données structurées

Cela ne sert à rien d’utiliser des balises JSON-LD pour afficher les calories de votre recette si vous êtes un site e-commerce. Ainsi, je vous invite à parcourir le processus d’obtention d’extraits enrichis éligibles pour votre contenu sur la page de Google dédiée : https://developers-google-com.translate.goog/search/docs/advanced/structured-data/search-gallery?_x_tr_sl=en&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=sc

Quoi qu’il en soit, voici ce que vous pourrez implémenter quel que soit votre domaine :

  • Balisage « Comment faire »
  • Balisage des avis
  • Balisage FAQ

Il y a beaucoup plus d'options, mais elles s'appliquent à des catégories de sites web assez spécifiques comme les recettes que vous avez vues au début.

Malgré tout, je vous suggère de consulter la documentation si votre domaine concerne  :

  • Actualités, médias et divertissement
  • Livres
  • Éducation
  • Événements
  • Jeux de données
  • Contenus liés à l'emploi

Si l'une des catégories vous semble pertinente, consultez la ,
https://developers-google-com.translate.goog/search/docs/advanced/appearance/search-result-features?visit_id=637791466545035108-2016261730&rd=1&_x_tr_sl=en&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=sc

Note : La mise en œuvre d'extraits enrichis de FAQ est une tactique de référencement moderne assez populaire pour obtenir plus de pixels sur les SERP. Même si elle est répertoriée sous le type de produit, elle peut être utilisée sur n'importe quelle page comportant une section FAQ, comme une page contact qui concerne tous les sites web.

2. Mettre en place les balises de données structurées

N’ayez pas peur, il est très facile de créer le balisage et de le déployer, quelle que soit la manière dont votre site web est construit.

Commençons par présenter la méthode la plus simple pour déployer le code dans la section <head> de votre site Web.
Voici un exemple avec du JSON-LD et du balisage structured data FAQ :

<head>
<script type="application/ld+json">
{
"@context": "https://schema.org",
"@type": "Page FAQ",
"mainEntity": [{
"@type": "Question",
"name": "Est-il difficile d'implémenter un tel balisage ?",
"acceptedAnswer": {
"@type": "Répondre",
"text": "Non, pas du tout, il y a beaucoup de plugins et de générateurs de balisage."
}
},{
"@type": "Question",
"name": "Les SEO profitent-ils du balisage de la FAQ ?",
"acceptedAnswer": {
"@type": "Answer",
"text": "Oui, c'est une tactique assez populaire. Bien qu'elle puisse apporter beaucoup de valeur dans les SERP, les référenceurs ont tendance à en abuser. Comme ajouter des emojis dans les title, il se font remarquer mais pas pour les bonnes raisons. A utiliser avec parcimonie. Suivez les Guidelines de Google. Ce n’est pas par ce que les autres le font que vous devez le faire."
}
}]
}
</script>
</head>

Utilisez le format de balisage JSON-LD (JavaScript Object Notation for Linked Data). Vous rencontrerez également des microdonnées et RDFa. Ne les utilisez pas. C'est ce que Google recommande officiellement , et c'est aussi le format le plus simple et le plus propre.

3. Plusieurs façons pour mettre en place le schema markup

Le déploiement du code dans le <head> peut être plus complexe si vous utilisez un CMS tel que WordPress, Shopify, Webflow..

Si vous utilisez WordPress, il existe de nombreux plugins qui le font à votre place. Les données structurées sont prises en charge dans des plugins SEO polyvalents comme Yoast ou Rank Math. Il existe même des plugins conçus uniquement pour la mise en œuvre de schémas comme Shema Pro.

Yoast convient aux bases comme la FAQ, le schéma "comment faire" (How To) et les données structurées d’organisation.

Shopify, Wix, Squarespace

Shopify prend en charge le balisage de schéma avec certains thèmes et applications prêts à l'emploi comme ou for SEO. Squarespace peut remplir un balisage très basique à partir de vos paramètres.

Et Wix compte directement sur vous pour y coller le code dans Site Menu → Home → Structured Data.

Modifier le <head> de WordPress

Si vous souhaitez modifier le <head> de votre CMS, trouvez le plugin adéquat pour votre solution. Ici nous prenons WordPress en exemple, il existe le plugin « Code snippets ». Mais... cela ne marchera que pour le balisage de type organisation qui convient à toutes les pages d’un site, si vous souhaitez cibler des pages spécifiques ce ne sera pas possible. D’ailleurs, arrêtons de télécharger des plugins pour rien.

Vous pouvez aller modifier directement les fichiers config de votre WordPress. Si vous avez un thème enfant, vous pouvez suivre cette procédure :

Note : Bien que vous puissiez ajouter des extraits de code directement à vos fichiers header.php et footer.php, une meilleure façon est d’utiliser votre fichier functions.php et le hook WordPress approprié. Cela vous permet de conserver tous vos extraits au même endroit et d’éviter de modifier les fichiers de thème de base.

Rendez-vous dans functions.php du thème enfant. Vous pouvez éditer ce fichier en vous connectant à votre site via FTP. Ou, vous pouvez aller sur Apparence → Éditeur et sélectionner le fichier functions.php. Ensuite, collez votre code à la fin du fichier :

Ajouter du code au <head> avec le fichier functions de WordPress

Si vous voulez avoir plus de contrôle sur l’endroit où vos extraits de code d’en-tête ou de pied de page apparaissent, vous pouvez utiliser les instructions if pour ajouter seulement le code à des pages spécifiques sur votre site WordPress.
Par exemple, pour n’ajouter que des extraits de code à l’en-tête ou au pied de page de votre page d’accueil, vous pouvez utiliser :

/* Décrivez à quoi correspond ce rich snippets pour mieux vous retrouvez */
add_action('wp_head', 'your_function_name');
function your_function_name(){
?>
COPIER VOS DONNÉES STRUCTURÉES ICI
<?php
};

Une autre option est de n’ajouter que les extraits de code à des articles ou pages spécifiques. Pour ce faire, vous pouvez utiliser cet extrait de code :

/* Décrivez à quoi correspond ce rich snippets pour mieux vous retrouver */
add_action('wp_head', 'your_function_name');
function your_function_name(){
if(is_single(73790)) { ?>
COPIER VOS DONNÉES STRUCTURÉES ICI
<?php }
};

Yoast SEO – Schema markup

Si vous utilisez le plugin YoastSEO, il est déjà fortement probable que vous ayez ajouté des données structurées sans le savoir. Le balisage le plus connu étant « organisation ». Ainsi, si vous avez renseigné votre type d’organisation, Yoast a déjà ajouté vos données structurées à votre <head> :

L'ajout de balise schema markup avec Yoast SEO sur WordPress

En inspectant le code, voici ce que ça donne :

Vue du code html qu'a créer Yoast

Mais ce n’est pas tout, Yoast propose plein d’autres ajouts de schema markup.
Lors de la création d’une page, il est possible d’ajouter du balisage FAQ :

Ajout de donnée structurée FAQ avec Yoast
Vous n’aurez plus qu’a ajouter vos questions :

Finalise l'ajout de balise FAQ sur Yoast

Enfin, il est aussi possible d’ajouter des « catégories de page » avec les données structurées. Pour cela, rendez-vous dans une page dédiée puis cliquer sur « Schema » :

Modifier le balisage de donnée structurée d'une page spécifique avec Yoast SEO

Vous pouvez également retrouver des paramètres de schema pour vos articles. Pour cela allez dans SEO > Réglages SEO > Types de publication :

Ajouter des données structurées à des groupes de page sur WordPress

Pour terminer, sachez qu’il est possible d’ajouter N’IMPORTE QUEL SCHEMA sur Yoast SEO en mettant les mains dans le cambouis en utilisant leurs documentations & API. Le lien : .

Si cela vous tracasse, sachez que le plugin Schema Pro est un plugin dédié au schema markup pour WordPress en proposant 779 types de schemas. Il est également possible de cliquer sur un bouton depuis leur plugin pour désactiver les schemas de Yoast tout en conservant le plugin Yoast.
Plus d’excuse pour mettre en place le balisage de données structurées !

Quick Win : mettre en place le balisage avec GTM

Si vous utilisez Google Analytics, Google Ads, Google Optimize et d’autres outils de Google pour améliorer votre site, vous connaissez très certainement GTM pour Google Tag Manager. GTM grossièrement, permet de récupérer tous les bouts de code des différentes applications pour les relier en un seul. Cela est plus facile à gérer, à mettre à jour, et accélère le chargement des pages.
Sachez, que si vous ne savez pas comment mettre en place vos données structurées, il est possible de les appliquer en utilisant GTM.

Google dispose d’une page dédiée, où tout est expliqué avec précision. Rien ne sert de faire doublon ou de résumer sur cette section, je vous invite directement à consulter leurs articles dédiés :

Note : La page est disponible en français !

Créer ses données structurées facilement

Maintenant que vous savez comment mettre en place vos données structurées quelle que soit votre technologie, vous voulez probablement savoir quel code taper.

Pour cela, le plus simple est d’utiliser le générateur de données structurées que fournit Google :

https://www.google.com/webmasters/markup-helper/u/0/
L'outil d'aide au balisage de Google

Sinon, rendez-vous dans schema.org vous aurez accès à tous les schemas, avec des JSON-LD déjà tout faits.

Vérifier ses données structurées

Vous avez peur d’avoir mal fait les choses ? Pas de panique, il est très facile de vérifier le code que vous avez généré ou repris. Pour cela, utilisez l’outil «  » de Google :

L'outil de test des résultats enrichis de Google

Par défaut, Google vous propose de vérifier les données structurées de votre site actuel. Mais vous pouvez aussi vérifier votre code avant de l’envoyer sur votre site.

Vérifier ses données structurées avec la Google Search Console

Si vous êtes référenceur, vous savez que la Google Search Console permet de tout faire. Et cela n’exclut pas non plus les données structurées. C’est-à-dire que si vous avez raté quelque chose, vous pourrez monitorer et réparer vos balisages avec la Google Search Console. Vous serez même alerté automatiquement sur votre boîte mail s’il y a le moindre problème.

Détecter ses extraits enrichis avec la Google Search Console

Puis cliquer pour voir les informations détaillées :

Exemple de schema (FAQ) sur la Google Search Conole

5 Tips facilement actionnable pour obtenir des extraits enrichis.

Maintenant que vous savez comment mettre des balises de données structurées sur votre site, tout en sachant à quoi cela correspond, voici dix schema à adopter dès maintenant sur votre site.

1. Ajouter des listes à puces

Pour obtenir plus de pixels sur votre site, rien de plus simple. Si vous souhaitez obtenir ce que l’on appelle la position 0, ajoutez des listes à puces dans votre contenu.

Si vous souhaitez aussi avoir des liens plus attrayants qu’une simple URL / title / description, ajoutez des images et / ou vidéos. Google pourrait choisir un élément pour l’afficher à droite de votre site sur les résultats de recherche.

2. Créer une fiche Google My Business (Google Business Profile)

Anciennement GMB, à ce jour la fiche s’appelle Google Business Profile (GBP). GBP permet d’améliorer votre référencement local. Mais il permet également d’obtenir plus de pixels sur les SERP pour les recherches de marque et les recherches locales.

En recherche de marque :

Les extraits enrichis en recherche de marque local

En recherche locale, vous apparaîtrez sous forme de rectangle parmi vos concurrents :

Les résultats de recherche pour une requête local

Vous aurez aussi le droit à un encadré Maps.

Pour cela, il suffit de vous rendre sur https://business.google.com/create et de créer votre compte. Tout simplement.

3. Sitelinks

Les liens annexes sont des liens vers d'autres pages (ou sections d'une page) qui apparaissent sous certains résultats de recherche Google. Ils aident les utilisateurs à accéder rapidement aux informations pertinentes sur un site web.

Voici un exemple en recherche de marque :
Exemple de sitelinks en recherche de marque sur Google

Il peut y avoir également des sitelinks sur des résultats de recherche hors marque :

Exemple de sitelinks sur les résultats de recherche

Comme n’importe quelle façon d’obtenir plus de pixels, cela vous permettra d’obtenir plus de clics.

Pour ce faire :

  • Structuration du site . L'architecture de votre site web joue un rôle dans l'affichage des liens annexes. En d’autres termes, n’ayez pas une architecture plate.
  • Maillage interne. La manière dont vos pages sont liées à d'autres pages et le texte d'ancrage utilisé influenceront les liens de site. Il en va de même pour l'emplacement des liens sur la page et le fil d'Ariane.
  • Suppression du champ de recherche des liens annexes. Si vous ne souhaitez pas que le champ de recherche des liens annexes s'affiche pour votre site web, vous pouvez ajouter la balise suivante à votre page d'accueil :<meta name="google" content="nositelinkssearchbox"/>
  • Utilité et pertinence. Pensez à différentes choses utiles pour les utilisateurs et fournissez des résultats pertinents.
  • Titres, éventuellement table des matières. De nombreux liens annexes d'une ligne ont le même contenu que les titres de la page.

4. Le balisage « organisation »

Le balisage d’organisation convient à tout site web. Il permet de donner des informations à Google comme le nom de votre organisation, le numéro de téléphone, et plein d’autres choses.

Voici un exemple :
<script type="application/ld+json">
{ "@context" : "https://schema.org",
"@type" : "Organization",
"url" : "http://www.your-company-site.com",
"contactPoint" : [
{ "@type" : "ContactPoint",
"telephone" : "+1-401-555-1212",
"contactType" : "customer service"
} ] }
</script>

En revanche, je vous conseille vivement d’aller sur schema.org/organization/ vous aurez accès a centaines (oui) données structurées différentes pour ce type de schema.

En scrollant en bas de page, vous aurez une phrase, en cliquant sur JSON-LD vous obtiendrez le résultat en HTML.

Schema.org exemple de donnée structurée sans markup
Puis en cliquant sur JSON-LD :
Schema.org exemple de donnée structurée en JSON-LD

Vous aurez également droit à quelque chose de plus visuel en cliquant sur « structure » :

Schema.org exemple de structure de donnée structurée

Si par le passé, les données structurées étaient pour les nerds, aujourd'hui il est très facile de les mettre en place.

5. Schema.org

Pour éviter la redondance et que tout le monde soit concerné par cet article, plutôt que je vous donne tous les codes HTML différents, je vous conseille d’aller jeter un œil par vous-même.

Pour cela c’est très simple, rendez-vous sur https://schema.org/docs/schemas.html puis choisissez ce qui vous ferait plaisir.

Pour l’exemple, choisissons des données structurées pour les entreprises locales :

Schema.org les données structurées pour les entreprises locales

Après avoir cliqué, vous serez redirigé vers ce dont vous avez besoin :
Schema.org exemples de données structurées pour les entreprises locales

C’est-à-dire la liste complète de tous les schemas possibles pour cette catégorie.

En scrollant en bas de page, vous aurez toujours le droit à des exemples :

Schema.org, exemples de données structurées pour les entreprises locales en JSON-LD

Si vous n’êtes pas sûr de ce que vous faites, il vous suffira d’utiliser l’outil de Google cité plus haut dans l’article pour vérifier vos balises de données structurées.

C’est aussi simple que ça.

Vous ne savez pas comment faire ? Vous n’êtes pas à l’aise avec le code ? Vous avez peur de faire des bêtises ? Vous n’êtes pas sûr de savoir ce que vous faites ?

3 solutions :
• Pingez-moi sur Twitter ou sur Linkedin, j’essaierai de vous répondre
• Écrivez un commentaire avec votre problème (moins de chances que je réponde)
• Contactez-moi et travaillons ensemble. Je peux m’en occuper à votre place.

Dans tous les cas, si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager et à le commenter ! Aussi, n’hésitez pas à suggérer des ajouts !

L'hébergement WordPress pour les sites ambitieux

Vos concurrents utilisent Kinsta. Ne les laissez pas vous devancer.

Découvrez

Vous avez besoin d'aide ?

N'hésitez pas ! Nous sommes experts en création de site et en référencement naturel.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *