LinkedIn Link to LinkedIn Twitter Link to Twitter

Les ancres de liens pour optimiser son SEO

Mis à jour le 09/08/2022 | Publié le 18/02/2022 | 0 commentaires

Vous avez sûrement entendu parler de l’importance des liens en référencement et pourquoi le netlinking est donc si efficace. Cependant il est important de savoir que les ancres de liens jouent un rôle important dans la puissance d'un lien. Dans cet article vous apprendrez à optimiser vos ancres et à les varier pour acquérir plus de places sur les résultats de recherche mais également à jauger vos optimisations afin d'éviter toute pénalisation de Google.

C’est quoi une ancre dans un lien ?

Une ancre est le texte contenant un lien,affiché à l’utilisateur. C’est le texte visible cliquable qui permet de diriger vers une nouvelle page. Voici un lien en html :

Composition d'un lien, et ancre SEO

L’ancre permet d’indiquer à vos lecteurs le contenu du lien mais il indique également aux algorithmes de Google le sujet de votre lien comme le ferait un résumé.

L’histoire de l’ancre

L’ancre était très puissante auparavant et donnait des résultats aberrants, ce n’était pas dérangeant pour les utilisateurs au début mais tellement manipulable que cela devait impérativement changer. Aujourd’hui cela a bien changé, notamment grâce au lancement de Penguin en 2012, un algorithme détectant les techniques de référencement trop abusives sur les backlinks et plus particulièrement contre le spam d’ancre suroptimisée de ces liens.

On peut également noter l’arrivée de Hummingbird en 2013, un algorithme qui met davantage l'accent sur les requêtes en langage naturel, en tenant compte du contexte et de la signification plutôt que des mots-clés individuels. De plus, en octobre 2019, Google a publié la mise à jour de BERT, qui utilise le traitement du langage naturel pour comprendre et classer les pages. Et enfin en 2021 Google communique sur MUM, un algorithme 1000 fois plus puissant que BERT pour comprendre le langage naturel.

Que signifie tout cela ? Non seulement à ce jour une ancre suroptimisée n’a plus la même puissance qu’autrefois, mais doit aussi être naturelle pour être optimisée, puisque Google se rapproche de plus en plus de l’expérience utilisateur et du langage naturel pour classer les pages.

La puissance de l’ancre en référencement

Il est impératif de créer des ancres descriptives, permettant à Google de savoir de quoi parle la page liée. Comme nous l’avons vu précédemment, le texte d'ancrage est un signal de classement et est inclus dans plusieurs brevets déposés par Google. Ce qui veut dire qu’utiliser un texte d'ancrage générique tel que "cliquez ici" est considéré comme une mauvaise pratique en référencement.

Un lien pertinent peut améliorer le classement de votre page (A) mais aussi de la page liée (B) si elle traite d’un même sujet. Alors montrez à Google via votre ancre que la page B est bien en corrélation avec votre page A et qu’elles se complètent sémantiquement.

Les différents types d’ancres

Il existe une infinité de types d’ancres mais voici les plus utilisées et les plus communes avec leurs indices d’efficacité et de dangerosité de pénalisation :

Correspondance exacte
Le texte d'ancrage avec une « correspondance exacte » comprend le mot-clé ciblé principal de la page à laquelle il est lié. Par exemple l’ancre : « optimisations SEO » renvoie vers une page sur les optimisations en SEO.

Optimisation SEO : Élevé
Danger : Élevé

Correspondance partielle
Texte d'ancrage qui inclut un mot-clé secondaire de la page liée ou une variation du mot-clé principal. Par exemple : « améliorer SEO » renvoie à une page sur l’optimisation SEO.

Optimisation SEO : Élevé
Danger : Moyen

Marque
Un nom de marque utilisé comme texte d'ancrage. Par exemple : « vogue » renvoie vers la page d’accueil de vogue.fr

Optimisation SEO : Moyen
Danger : Faible

Lien nu ou URL
Le lien nu est l’URL de la page que vous partagez. Cela peut être le nom de domaine pour la page d’accueil ou une URL entière comme pour partager un article de blog. Par exemple « https://vogue.fr » ou même « vogue.fr » est une ancre de lien nue.

Optimisation SEO : Faible
Danger : Nul

Générique
Un mot ou une phrase générique est utilisé comme texte d'ancrage. Par exemple "Cliquez ici" est une ancre générique commune.

Optimisation SEO : Faible
Danger : Nul

Images
Chaque fois qu'une image redirige vers une autre page (image liée), Google utilise le texte de l'attribut alt de l'image comme ancre du lien.

Optimisation SEO : Faible
Danger : Faible

Il est surtout important de retenir que votre profil d’ancre doit être naturel et qu’il ne doit pas être suroptimisé en ne ciblant que votre mot-clé principal. Vous ne devez pas non plus répéter toujours la même ancre, le même texte, encore et encore quel que soit son type. C’est du bon sens.

Faites attention au texte environnant

Google améliore de plus en plus l’intelligence de ses algorithmes vers l’expérience utilisateur. Et lorsque vous lisez quelque chose, vous allez vous référer au texte en amont et en aval, c’est d’ailleurs pour ça que vous avez sûrement déjà osé faire des ancres « cliquez là ».

Ce qui veut dire dans un contexte d’optimisation que pour créer de belle ancre il faut aussi penser au texte environnant. Effectivement on peut penser que Google le fait déjà d’une certaine manière (BERT) et sera d’autant plus déterminant dans le futur pour analyser la pertinence de votre lien et donc votre classement.

Évitez alors de reprendre le même mot-clé dans votre phrase puis de le réinsérer encore une fois dans l’ancre de cette même phrase. Évitez également de créer des ancres en début de paragraphe sans contexte.

Quelques informations notables sur les ancres

L’optimisation d’une ancre et son danger en référencement dépend de sa présence sur un site externe ou sur votre site (interne). Il n’y a pas de danger (ou presque) si vous optimisez vos ancres au sein de votre propre maillage interne. En revanche si vous faites de la création de liens externes appelée netlinking ou encore linkbuilding, il est impératif de diversifier ses ancres pour ne pas être pénalisé par Google (penguin).

Cependant que ce soit dans un contexte de liens internes ou externes, il est bon de diversifier ses ancres pour optimiser davantage votre SEO. Je m’explique : en règle générale une page ou vous avez ciblé un mot-clé principal ne générera en réalité que 20 % de vos visites sur cette page en question. Ce qui veut dire que si vous proposez plein de variations d’ancres avec plein de mots-clés différents, vous optimisez vos autres 80 % de mots-clés qui génèrent du trafic tout en améliorant le mot-clé principal puisque cela traite forcément de la même thématique.

Si vous avez peur de trop optimiser vos ancres, regardez la concurrence. Google est une machine analyste, si vous ne présentez aucune anomalie par rapport aux autres qui possèdent +10 % d’ancres suroptimisées vous pouvez potentiellement faire la même chose. À contrario si votre profil d’ancre est suroptimisé mais que la concurrence ne l’est pas, vous encourez plus largement un danger de pénalité.

Enfin, n’oubliez pas que les liens doivent absolument avoir un lien en dofollow pour transmettre du PageRank.

Résumé :

Il est important de retenir qu’il est beaucoup plus intéressant de faire des ancres variées en reprenant plusieurs mots-clés, un par un pour ceux qui vous permettent de vous classer. Évitez également de faire du mot-clé exact cible (principal) ou des ancres « cliquez ici ». Maintenant que vous connaissez ces principes, gardez-les en tête tout en restant le plus naturel possible.

Auteur

Stan De Jesus Oliveira
Propriétaire et fondateur de createur2site

Stan De Jesus Oliveira est le propriétaire de createur2site, il accompagne les entreprises dans leur création de site web, le Web Design et le référencement naturel SEO.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.