LinkedIn Link to LinkedIn Twitter Link to Twitter

Webflow VS WordPress : une bataille plus que légitime

C’est avec plaisir aujourd’hui que nous allons comparer le grand et vénéré WordPress.org contre Webflow, le petit CMS révolutionnaire. Petite piqûre de rappel, WordPress possède le monopole en matière de CMS regroupant 65 % des parts de marché, continuant de grandir et faisant diminuer les parts des autres. À titre de comparaison, à la 2ème position du classement se trouve Shopify pour 6 % des parts. Webflow lui, se situe à la 13ème position des parts de marché pour 0,4 %. Forcément, on se pose des questions quant à la légitimité de ce duel. Mais la bataille est-elle vraiment déséquilibrée ? C’est ce que nous allons voir !

Webflow vs WordPress : Open Source vs SaaS

WordPress et Webflow sont 2 outils qui s’opposent fondamentalement de par leurs principes de base. Wordpress est ouvert aux modifications par la communauté étant Open Source et gratuit. Webflow quant à lui est une solution détenue par une société avec un code protégé et fonctionne sur le modèle économique du freemium. En revanche, rien ne nous empêche de comparer ce qu’offre chacun de ces CMS proposant le même type de fonctionnalités, c’est-à-dire de la création de site simplifiée dotée d’interface de Drag & Drop et de modifications diverses et variées ne nécessitant aucune ligne de code (le code est autogénéré en fonction de vos actions). C’est sûrement un facteur de poids qui fait que WordPress soit tant apprécié, un CMS puissant, gratuit et Open Source faisant rêver les petites entreprises comme les multinationales. Mais Webflow n’est pas tout à fait comme les autres éditeurs en ligne SaaS puisqu’il permet nativement d’exporter le code qu’il crée autre part. Il est même possible d’intégrer une page Webflow sur WordPress en utilisant Webflow gratuitement. Certes il faudra probablement payer à un moment donné pour utiliser l’éditeur Webflow, mais heureusement car sinon un tel éditeur ne pourrait certainement pas exister. On pourrait facilement comparer ce principe par rapport à des logiciels comme Illustrator ou Photoshop.

Qui remporte cette 1ère bataille ?
Je ne suis pas sûr que ce soit véritablement une bataille l’Open Source vs SaaS, d’autant plus que ce qui va suivre va être bien plus concret.

Comparaison des prix

WordPress est gratuit en lui-même, mais en réalité pour utiliser WordPress cela va vous coûter de l’agent que ce soit pour l’hébergement, le nom de domaine et plus encore. Si nous comparons l’hébergement de Webflow à celui d’un hébergement WordPress de la même qualité , seul Kinsta (30$ / mois) ou un autre hébergement infogéré Wordpress peut rivaliser .Webflow lui coûte 12 € /mois au minimum. Certes il est possible de choisir n’importe quel type d’hébergement pour WordPress et donc de prendre un hébergement pas cher, mais ce n’est pas une solution, nous ne sommes pas dans un monde de Bisounours, si vous avez lu notre article sur Kinsta vous comprendrez de quoi je parle. Malheureusement pour les utilisateurs de WordPress, une fois votre hébergement choisi ce ne sera pas votre seule dépense. En majorité, les utilisateurs de WordPress utilisent des thèmes payants offrant de véritables possibilités en matière de création de site. Ainsi nous pouvons en citer 2 : Divi coûtant 90 $ /an et Elementor Pro pour 49 $ /an pouvant à peine imiter les possibilités de création de site de Webflow. Vous l’avez compris, WordPress est bien plus cher sans compter le prix des différents autres plugins dont vous pourriez avoir besoin.

Pour ce duel, Webflow écrase totalement WordPress en matière de coût. Inattendu peut-être mais c’est un fait.

En profondeur de l’hébergement Webflow

Webflow dispose d’un hébergement optimisé pour lui et utilise la puissance des serveurs d’Amazon Cloud, l’un des plus puissants services au monde avec Google Cloud. De plus, afin d’optimiser au maximum les performances et la sécurité, un CDN (fastly) est intégré dans tous les plans. Il dispose également d’une flotte de serveurs infiniment évolutive permettant de gérer les pics de trafic (scaling), « Mise à l'échelle immédiate ; Votre site sera dynamique pour le premier ou le millionième visiteur simultané. Ne vous inquiétez pas de devenir populaire du jour au lendemain. ». Pas besoin d’entretien, autogéré, sauvegardes automatiques quotidiennes… Ainsi, Webflow promet des taux de réponses ahurissants pour des niveaux de performances proches de 100/100 (pingdom) et des temps de chargement très bas d’environ 1 seconde.
Qualité de l'hébergement de Webflow
Pour comparer son type d’hébergement, il faut forcément le comparer à des hébergements infogérés WordPress qui sont les plus puissants. D’ailleurs ils n’hésitent pas à le faire sur leurs sites :
Comparaison des prix des hébergement par rapport à Webflow
En choisissant Kinsta comme hébergement, vous aurez le même niveau de performances sur Wordpress. Si en plus vous utilisez des plugins tels que WP Rocket en plus de Perfmatters vous atteindrez probablement de meilleures performances pour le même poids d’une page. Rien ne va sans rien, Wp rocket et Perfmatters vous coûteront +80 € /an. Webflow intègre déjà les bonnes bases d’optimisation (vous pouvez les personnaliser)et de vitesse sans compter l’ hébergement :
Webflow optimise la vitesse de ses sites

Le référencement naturel : performances SEO entre Webflow et WordPress

Allez, je vous fais cette faveur, je sais que vous êtes tous déjà impatients de savoir la différence entre ces 2 CMS côté référencement. Et c’est normal, lorsqu’on décide de choisir la plateforme adéquate pour son site internet, on pense forcément au référencement naturel, le SEO. Et pour cause, un site magnifique qui n’est pas visible sur Google n’est que peu utile. Est-il nécessaire de faire un tour côté SEO sur WordPress ? Non, WordPress est la meilleure solution au monde pour un site bien référencé sur Google. Et énumérer tout ce qu’il peut faire est inutile puisqu’il peut tout faire. Mais Webflow arrive-t-il à se défendre ?
À force d’entendre que Wix n’est pas optimisé du tout pour le référencement on raccourcit très vite que WordPress est le seul bon CMS pour être visible sur Google. Pour l’anecdote, Wix n’offrait à l’époque presque aucune possibilité de référencement et donnait en plus du code HTML illisible pour Google.
Webflow lui délivre du code sémantique très propre que les robots des moteurs de recherche peuvent facilement analyser. Chez Webflow on affirme d’ailleurs que « Les moteurs de recherche nous aiment ».

Et bien oui, sachez que Webflow se débrouille très bien, d’ailleurs je suis de plus en plus sollicité pour travailler le référencement de sites Webflow et je vois régulièrement ce CMS en 1ère page sur Google sur des requêtes concurrentielles, voire en tout 1er . Donc, ça marche. Voici quelques exemples dont s’occupe Webflow pour le référencement (et nativement, sans plugin) :

  • Balise titre & meta titre,
  • OpenGraph
  • Sitemaps & robots.txt,
  • Balise alt (image)
  • URL des pages (Slug),
  • Hébergement ultra rapide
  • Redirection 301
  • Certificat SSL
  • Page 404

Résultats de la bataille :
WordPress reste indétrônable sur le référencement puisqu’il existe des plugins pour tout et n’importe quoi. Par exemple, télécharger un plugin pour avoir 300 types de schémas différents. Ah j’oubliais : Webflow inclut nativement les données structurées :
Webflow est parfaitement optimisé pour le SEO
En d’autres termes, il n’existe pas de différences très importantes, sauf qu’avec WordPress vous allez raquer.

Le design, les animations et la personnalisation

Tout le monde sait d’avance qui va l’emporter et oui vous avez raison, mais plongeons-nous sur ce que « WordPress » peut apporter.
Pour comparer j’ai décidé de choisir le thème Divi et Elementor Pro, afin d’avoir le combat le moins déséquilibré possible.

Ce qui fait de Webflow un incontournable et le rend très attrayant de prime abord c’est sa capacité à créer des sites web magnifiques, des animations et de l’interactivité sans écrire une seule ligne de code. Ce qui n’est pas le cas de WordPress.

Rentrons dans le vif du sujet : si vous souhaitez créer du scroll effect ou des images qui bougent en fonction de la position de votre souris, vous pouvez le faire aussi sur Elementor Pro. Si vous souhaitez passer au niveau supérieur et contrôler à la perfection votre scroll effect il faudra passer par Webflow proposant de réels paramètres pour le configurer. Paramètres qui ouvriront d’autres sous-menus remplis de réglages et ainsi de suite.

Mais ce qui fait pour moi la plus grande force de Webflow c’est qu’il ne propose aucun thème et qu’il a la capacité de combiner des animations complexes. Peut-être avez-vous été limité sur des thèmes comme Divi ou Elementor qui ne sont pas capables de combiner du sticky et du scroll effect par exemple. Non seulement avec Webflow vous pouvez paramétrer plus profondément vos animations mais vous n’êtes jamais limité par des interactions impossibles. Évidemment ce n’est pas tout, on pourrait noter les grilles anarchiques de ces thèmes où il est obligatoire de créer plusieurs modèles de grilles différentes pour chaque appareil et de les rendre invisibles pour certains et pas d’autres si l’on veut obtenir un bon rendu. À chaque fois que vous souhaiterez faire du webdesign un minimum poussé sur Elementor Pro ou Divi vous serez automatiquement freiné. Si cela vous frustre, sachez qu’avec Webflow vos tracas quotidiens seront terminés, que ce soit pour positionner comme vous le voulez un élément, pour de l’animation et un tas d’autres choses côté visuel (frontend).

Mais ce n’est pas tout, il existe une multitude d’animations et d’interactivités que possède uniquement Webflow et que ne peuvent pas réaliser les meilleurs thèmes de WordPress. Pouvez vous inclure du 3D et le rentre interactif sur Elementor ? Je ne crois pas, à moins de bidouiller. Elementor propose l’intégration de lottie sur votre site, alors que lottie vous donne la ligne de code toute faite qui pourrait simplement être ajoutée avec un module code. Quelles features ! Avec Webflow, vous pouvez faire jouer l’animation lottie au fur et à mesure du scroll de la page, ainsi chaque milliseconde du temps de la vidéo correspond au % de scroll que vous lui avez assigné. Si vous ne savez pas ce que c’est lottie, pour simplifier Webflow est capable d’animer un Gif à sa guise en fonction de l’interaction d’un humain sur la page plutôt que de lancer une vidéo bêtement. Ce genre d’exemple peut être infini et cela ne sert à rien de tergiverser dessus, Webflow l’emporte haut la main.

Si quelques scroll effect vous suffisent et que leurs animations de « rebondissement » vous semblent assez modernes, rien ne vous empêche alors d’utiliser Divi ou Elementor, qui reste tout de même de très bons builders pour créer un site internet. En fait, dans la création de site no code il n’existe pas de solution aussi modernes que Divi et Elementor Pro. Seulement, sur ce terrain là Webflow est un phénomène.

Qui l’emporte ?
À titre de comparaison, côté design et possibilités frontend, Webflow serait un 10/10 et WordPress avec Elementor Pro serait un 1/10.

Quel outil est le plus facile ?

Si vous ne connaissez pas WordPress, il sera difficile de l’installer, heureusement aujourd’hui la plupart des hébergeurs le feront à votre place automatiquement si vous choisissez une formule WP.
Dans tous les cas, Webflow est beaucoup plus rapide à créer, une inscription, 2 boutons et vous êtes en train de modifier le visuel de votre 1er site (gratuitement).
Cependant, si WordPress est autant utilisé c’est qu’il est relativement facile à mettre en place. Ceci étant dit, comparer 5 minutes à 2 minutes pour la mise en place, ce n’est pas très instructif. Par contre, une fois que votre site WordPress sera créé, vous devrez toucher à tout un tas de paramètres pour votre site, comme configurer les Url afin qu’elles soient cohérentes, mettre en place HTTPS directement pour éviter un tas d’erreurs de sécurité avec des images non sécurisées, bref une fois WordPress installé ça ne suffis pas. Il sera impératif d’effectuer et de mettre en place un tas de choses. Qu’en est-il après ? Vous devrez mettre à jour vos plugins WordPress régulièrement pour éviter tout problème de sécurité (la sécurité est d’ailleurs globalement moins bonne). Webflow lui s’occupe de tout automatiquement, vous êtes tranquille d’esprit (mieux que le ferait un hébergeur infogéré WordPress).

Malgré tout, une fois arrivé sur le design de votre site, Webflow va vous faire perdre le temps que vous aviez gagné comparé à l’éditeur de Divi ou celui d’Elementor sur WordPress. Tout simplement parce que Webflow est très complet et que vous serez forcément dépassé comparé à n’importe quel autre thème WP existant. Permettez-moi d’argumenter tout de même :si vous allez aussi peu en profondeur que permet Elementor et que vous vous limitez au même nombre de possibilités sur l’éditeur Webflow, cela ne vous prendra pas tant de temps supplémentaire.

Certes vous vous sentirez tout petit la 1ère fois que vous ouvrirez l’éditeur de Webflow, mais puisque vous avez des options pour tout vous ne serez jamais frustré de ne pas réussir à faire ce que vous vouliez faire, plutôt que d’essayer coûte que coûte par des moyens détournés de réussir votre supercherie !

Résultat :
J’en conviens que se mettre complètement dans l’édition de site avec Webflow doit demander un effort moral, mais il est nécessaire pour un site qui marche de toute façon. Une fois pris en main, Webflow est l’outil le plus UX que n’importe quel autre. À titre de comparaison les paramètres de WordPress ne servent souvent à rien et je suis certain que les novices n’ont jamais ouvert la moitié des onglets des paramètres de WordPress. Mais qu’en est-il réellement du résultat ? Lequel est le plus facile ? Difficile à dire, les facilités de chacun sont différentes.
Les difficultés de prise en main de WordPress sont bêtes et méchantes alors que la prise en main d’un éditeur professionnel est quand même beaucoup plus reluisante.

La communauté et l’aide qu’elle propose

Il est très connu qu’en utilisant WordPress vous puissiez forcément trouver la réponse à votre question et l’aide nécessaire puisqu’il dispose de la plus grande communauté au monde. Croyez moi, Webflow vous fournira probablement plus de chances de trouver la solution à votre problème. Pourquoi ? Tout comme WordPress, Webflow dispose d’un blog communautaire très actif et de sites externes qui en parlent à tort et à travers pour donner des astuces et fournir de l’aide.

Cependant Webflow dispose d’une multitude de ressources en ligne appelées Webflow University, mettant à disposition des cours en format vidéo et en format texte, regroupant toutes les fonctionnalités de chaque paramètre de leur éditeur front et leurs fonctionnalités back (arrière-plan d’un site). Si vous êtes perdu il suffit simplement d’écouter leurs formations en ligne, gratuites, réservées au débutants, intermédiaires et professionnels. Le seul bémol est que tout est disponible en anglais. Pour avoir essayé, il est tout à fait convenable d’utiliser le traducteur automatique de YouTube et cela suffit à comprendre le principal. Un peu de volonté, on vous offre déjà le beurre !
Webflow propose des tutoriels pour créer un site internet avec leurs outils (gratuitement)
Mais ce n’est pas tout, Webflow dispose d’une assistance dédiée uniquement pour vous si vous ne parvenez pas à faire quelque chose, ce qui n’existe pas chez WordPress.

Pour être précis, il existe généralement des supports. Si vous utilisez un thème pour créer votre site comme celui de Divi, malgré tout l’assistance ne vous aidera pas pour des problèmes sur WordPress en lui-même. Pour avoir essayé le support de Webflow et le support de Divi, la qualité de réponse n’est pas comparable. Si la question est légèrement complexe les supports de thèmes vous enverront vers un « expert » qui prendra bien 1 semaine et l’expert finira par vous dire qu’il ne peut pas vous aider. Au contraire de Webflow qui dispose d’un support exceptionnel, pour une réponse en 24H.

Résultat ?
Même si WordPress regorge d’aide et d’astuces par la communauté, le fait que Webflow ait en plus des cours en ligne gratuits, une documentation (très agréable) sur chaque aspect et un support dédié, lui permet de remporter cette victoire. Aussi bien pour les débutants que les professionnels.

La flexibilité, et les plugins

On vous a toujours dit que WordPress était le CMS le plus flexible du monde, ou peut-être ne le saviez-vous pas, en tout cas cela est entièrement vrai. Ce que l’on entend par flexible c’est qu’il est Open Source et qu’il possède la plus grande banque de plugins ainsi qu’une communauté aguerrie. Webflow lui a ce qu’ils appellent des  « intégrations ». C’est un peu comme un plugin mais pour Webflow. Ainsi il est possible d’intégrer des newsletters, un site multilingue, ou même de créer vos propres intégrations avec leurs API tout comme WordPress (d’une certaine façon). Mais il y a beaucoup moins de choix. Si vous êtes sur un « simple » site côté backend (qui se passe en arrière plan), comme le serait un site vitrine, un blog ou un site e-commerce qui ne demande pas de module spécifique, Webflow suffit largement. Si vous n’êtes pas développeur et que vous avez besoin de choses spécifiques et que souhaitez un site relativement complexe côté arrière plan, WordPress est incontestablement la meilleure solution grâce à sa variété de plugins permettant très simplement de faire des choses compliquées rapidement et facilement.

Résultat : Pour ce qui est de la flexibilité et des plugins, Webflow se défende mais face à WordPress il ne peut pas rivaliser.
Webflow se concentre sur un outil clé en main et pour un même prix, alors que les plugins de Wordpress coûtent cher et viennent surcharger le CMS. Ce qui est souvent incontrôlable pour les débutants et pénalisant même pour les professionnels. Webflow a la capacité de le faire si besoin, plus proprement et plus sécurisé.

Quels types de sites vaut-il mieux créer entre Webflow et WordPress ?

En fonction de vos besoins, le type de site que vous souhaitez créer sera plus intéressant sur Webflow ou sur WordPress. Comme vu précédemment, si vous n’êtes pas développeur backend, un site complexe est beaucoup plus atteignable sur WordPress. Pour ce qui est d’un site vitrine, si vous souhaitez mettre le plus possible en valeur vos services, il vaut mieux s’orienter sur Webflow, très spécialisé dans le visuel.

Le meilleur CMS pour un site e-commerce ?

WordPress ne peut pas créer de site e-commerce nativement. L’une des meilleures solution est d’installer le plugin WooCommerce permettant de transformer votre site en un site e-commerce. Pour résumer WooCommerce, je dirais aucune expérience utilisateurs, bazar et tout un tas de choses très désagréables. Si vous l’avez déjà utilisé je suis sûr que vous n’avez toujours pas compris à quoi servent toutes ces choses dans la modification de vos produits. Les paramètres de WooCommerce sont anarchiques et il faut constamment ajouter du CSS manuellement pour personnaliser au minimum tout ce qui est panier, page de commandes (check-out) etc. En revanche, il existe une multitude de plugins pour ajouter des fonctionnalités complexes liées à l’e-commerce allant de la simple intégration de paiement par abonnement à des plugins pour transformer votre e-commerce en Dropshipping.

Pour ce qui est de Webflow, en 1 mot je dirais « incroyable ». Si vous êtes habitué à WooCommerce vous allez certainement le vivre comme une révolution, vous pourrez modifier tout ce que vous voulez et tous les paramètres sont logiques et bien pensés en termes d’expérience utilisateur, un véritable bonheur.
Vue de l'éditeur Webflow pour personnaliser son site e-commerce
Tout est possible, c’est incomparable :
Exemple de l'édtieur Webflow en e-commerce
Maintenant est-ce que vous pourrez créer des événements complexes et créer le nouveau Amazon avec Webflow ? Certainement pas. Mais si vous avez juste besoin de vendre des produits qui ne se comptent pas par plusieurs milliers, avec des règles qui sortent de la norme d’un site e-commerce « standard» c ’est pour moi et de TRÈS loin la meilleure solution pour une super boutique en ligne.

Pour cette bataille, Webflow et WordPress l’emportent, cela dépend du site e-commerce dont on a besoin. Tout de même, pour un site e-commerce complexe il vaut mieux se tourner vers des solutions comme Magento ou Prestashop.

Le meilleur CMS pour un Blog ?

WordPress a été créé à l’origine uniquement pour la création de blog en ligne, facile, ouvert à tous. Nous pouvons presque dire que le parent du blogging est WordPress lui-même, autant dire qu’aucun CMS ne peut le battre à ce jeu-là.
Comme le fait si bien Webflow, il sera difficile de comprendre de prime abord comment marche sa gestion de contenu et comment créer des articles. Pour cela vous aurez évidemment le droit à ça :
Vue sur les fonctionnalités de blogging sur Webflow
Une fois que vous aurez compris comment marche la création d’un blog et comment créer des articles, ce qu’ils appellent « CMS & Dynamic Content », vous pourrez ensuite pleinement profiter d’une interface relativement agréable pour se concentrer sur la création de contenu contrairement à l’éditeur de pages classique :
Vue sur l'édition et la création d'article sur Webflow
Il est bien sûr possible de créer un template défini et très visuel pour chaque article et par la suite se consacrer uniquement sur cet éditeur, ce qui est particulièrement agréable. Il est aussi possible d’importer ses articles .csv nativement en 1 clic :
Importer des articles sur Webflow
Pour résumer, Webflow est très bon dans la création d’un blog avec un peu de conviction.

Pour ce qui est des fonctionnalités natives de blogging dont dispose WordPress, Webflow n’a rien à lui envier mis à part qu’il ne permet pas les commentaires sans un plugin Webflow. Je tiens à préciser que des choses telles que publier automatiquement sur ses réseaux sociaux lorsqu’on publie un article sur WordPress est aussi possible sur Webflow, seulement ce sera légèrement plus long à mettre en place. Ce genre de problème concerne une infime quantité de personnes qui vont faire du blogging mais sachez que la majorité des applications que possède WordPress sur la façon de bloguer est tout à fait faisable sur Webflow.

Résultat ?
WordPress gagne pour la création de blog, surtout pour le côté facilité d’utilisation, aussi question rapidité mais uniquement pour la mise en place. Une fois Webflow mis en place cela est relativement identique.

Étude de cas : de grandes entreprises migrent de WordPress vers Webflow

D’importantes entreprises passent désormais le cap vers Webflow pour plusieurs raisons quittant alors WordPress. Je vais vous laisser avec les affirmations de Sarah Smith (MARKETING OPERATIONS MANAGER fr RAKUTEN) :
« Étant donné que nous prévoyions une refonte du site Web et que nous connaissions des problèmes de sécurité et de panne avec le site WordPress, nous en avons profité pour faire des recherches et trouver une solution à la fois facile à utiliser et sécurisée. Webflow était la solution leader. »

« Nous étions très préoccupés par le fait que Webflow était un produit relativement nouveau et qu'il n'était pas « prouvé » comme WordPress l'a été au fil des ans. Aller avec l'« outsider » comporte intrinsèquement des risques, et nous avons été très diligents dans nos recherches. Rétrospectivement, nous avons peut-être été un peu trop zélés dans notre diligence raisonnable. C'est devenu l'une des meilleures décisions que nous ayons prises. »

« Nous avons économisé des milliers de dollars au cours des derniers mois depuis le passage de WordPress à Webflow. Maintenant, mon équipe peut apporter des modifications en 20 minutes, ce qui aurait pris 4 à 5 heures à un programmeur coûteux. »

« J'ai pu faire beaucoup de mises à jour quotidiennes dans Wordpress, et je trouve cela tout aussi facile dans Webflow sinon plus facile. »

« Depuis la reconstruction et la refonte de notre site sur Webflow, notre taux d’engagement a considérablement augmenté. Même avec les remaniements précédents, nous n'avons jamais vu ces résultats. »

Finalement Webflow ou WordPress ? lequel choisir ?

A noter que j’ai dû raccourcir énormément d’éléments puisque cet article est aussi long qu’une tour de Dubaï.
Au final, c’est plus une bataille côté front vs côté back ou côté visuel vs côté arrière-plan. Bien sûr, d’autres paramètres entrent en ligne de compte mais le principal se situe ici. Si vous avez besoin de back complexe et beaucoup plus de flexibilité orientez-vous sur WordPress(très lié aux plugins), sinon orientez-vous sur Webflow.
Après si c’est un simple site vitrine mais que vous utilisez 1/10 des capacités de Webflow, est-il vraiment nécessaire de l’utiliser ? Peut-être pas, même si au final le rapport coût / tranquillité Webflow est meilleur. Débutant ? Webflow a de très bons avantages que n’a pas WordPress et inversement.
Bref, il n’y a pas de meilleure solution mais il est seulement question de choisir un CMS qui vous correspond le mieux. Si vous êtes plus sensible côté référencement mieux vaut utiliser WordPress et si vous êtes plus sensible sur le design, mieux vaut utiliser Webflow. Ne vaut-il pas mieux avoir légèrement moins de trafic sur son site mais avoir plus de conversion (grâce au design) ? Si vous vous y connaissez en SEO, c’est finalement sur ce même principe que fonctionne la technique de la longue traîne.

Quoi qu’il en soit, ce combat est parfaitement légitime et Webflow est un CMS révolutionnaire à part entière. C’est d’ailleurs le seul combat légitime parmi les CMS auxquels j’oserais opposer WordPress.

Douteux ? Demandez moi sur Twitter ce que vous souhaitez faire !

0 commentaires